Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche en France : l'ultime débat (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Gauche : quelle recomposition ?

En savoir plus

POLITIQUE

Trump président des États-Unis : le populisme au pouvoir

En savoir plus

FOCUS

France : de nouvelles inititatives solidaires en faveur des sans-abris

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Asli Erdogan, les maux de la Turquie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May attendue à Davos ce jeudi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des troupes sénégalaises et nigérianes aux frontières de la Gambie

En savoir plus

LE DÉBAT

Lanceurs d'alerte : un risque, à quel prix ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Municipales : après la débâcle du PS, intenses spéculations sur un remaniement

© La cour de l'Élysée \ AFP | Marine Le Pen. \ AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/03/2014

Au lendemain de la déroute de sa majorité aux élections municipales, François Hollande devrait s'exprimer ce lundi à la télévision. Lors de son allocution, le président français évoquera probablement un remaniement ministériel.

On l'évoque dejà depuis plusieurs semaines et il devrait se confirmer dans les prochaines heures. Un remaniement du gouvernement semble inéluctable, après le vote sanction infligé au Parti socialiste et au gouvernement en place lors des élections municipales des 23 et 30 mars. 

François Hollande, qui doit s'exprimer ce soir à la télévision, va-t-il le confirmer ? Le sénateur-maire socialiste de Dijon, François Rebsamen, qui a annoncé cette allocution aux médias, a précisé qu'il "n'imaginait pas qu'il n'y ait pas un remaniement profond". 

Pourtant, le rendez-vous entre le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui fait figure de favori pour remplacer l'actuel Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et le président François Hollande , prévu à 10 heures, a été "décalé",

Un peu plus tôt, l’entrevue entre Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, prévue à 8h30, a été "reportée dans la journée", indique Matignon.

Selon un sondage BVA pour Le Parisien publié lundi, les trois quarts des Français (74 %) ne souhaitent pas que Jean-Marc Ayrault reste Premier ministre, une opinion partagée par toutes les catégories de la population, sympathisants du PS compris.

S'il y avait un changement de Premier ministre, 31 % des Français souhaiteraient voir Manuel Valls à ce poste. Il devance notamment la maire de Lille, Martine Aubry (17 %), et l'actuel ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius (16 %).

(Avec AFP et Reuters)

Première publication : 31/03/2014

  • FRANCE

    Municipales : le PS sauve Paris mais n'échappe pas à la débâcle

    En savoir plus

  • FRANCE

    Municipales : large victoire de l'UMP, le FN ravit une douzaine de mairies

    En savoir plus

  • PORTRAIT

    Robert Ménard, le chantre de la liberté d’expression devenu l’allié du FN

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)