Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Economie

En 2013, le déficit public français a été supérieur aux prévisions

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/03/2014

En 2013, le déficit public français a atteint 4,3% du PIB alors que le gouvernement s'était fixé un objectif de 4,1%. Une mauvaise nouvelle qui éloigne un peu plus l'engagement de passer sous la barre des 3% en 2015.

Ce ne sont que 0,2% mais ils font une grande différence. En 2013, le déficit public français a été de 4,3% du PIB contre un objectif fixé à 4,1% par le gouvernement, d'après les chiffres rendus publics par l'Insee, lundi.

Une mauvaise nouvelle de plus pour l'exécutif déjà confronté à la déroute électorale du second tour des municipales, dimanche 30 mars. L'incapacité à atteindre ces 4,1% de déficit public rend d'autant plus difficile l'objectif fixé à 3%, en 2015. C'est pourtant l'engagement que Paris avait pris, en 2013, auprès de Bruxelles. 

La dette publique a également dépassé les prévisions officielles, grimpant à 93,5% du produit intérieur brut l'an dernier contre 90,6% fin 2012, là où le gouvernement tablait sur 93,4%. Elle s'élève fin 2013 à 1 925,3 milliards d'euros, en augmentation de 84,3 milliards par rapport à fin 2012 où elle avait déjà augmenté de 116,1 milliards.

Plus d'économies ?

Si le gouvernement veut maintenir le cap budgétaire pour ne pas froisser la Commission européenne, il risque donc de devoir mettre les bouchées doubles sur les mesures d'économies. Les 50 milliards d'économies de coupes budgétaires que le gouvernement cherche actuellement à faire ne suffiraient, en effet, plus.

Pas sûr qu'une pilule d'austérité encore plus amère que prévue passe auprès de l'opinion dans le contexte politique actuelle. Bercy ne s'est d'ailleurs pas hasardé sur le terrain des futures économies à réaliser. Le ministère a préféré se féliciter du chemin déjà parcouru. "Le redressement des comptes publics, engagé depuis 2012, se poursuit dans un contexte économique qui s'améliore graduellement", ont assuré juste après la publication de ces chiffres le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, et son collègue au Budget, Bernard Cazeneuve, dans un communiqué. Il est vrai que le déficit public s'élevait à 4,9% du PIB en 2012.

Avec AFP

Première publication : 31/03/2014

  • ITALIE

    Rome en proie à un incendie budgétaire

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris prévoit plus d'économies et moins de croissance pour 2014

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    La France devrait ralentir le rythme des efforts budgétaires, selon le FMI

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)