Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

FRANCE

La tour Eiffel célèbre son 125e anniversaire

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/03/2014

La tour Eiffel fête ce lundi ses 125 ans. Un anniversaire d’autant plus symbolique que la "Dame de Fer", érigée à l'occasion de l'exposition universelle de 1889, mal-aimée de ses contemporains du XIXe, aurait dû être démolie après 20 ans d’existence.

À l’image de l’Empire State Building ou de la tour de Pise, le rayonnement de la tour Eiffel est international. Sur les cartes postales, c'est elle qui, inévitablement, représente Paris et plus largement la France. Cet édifice, inauguré en 1889 par son ingénieur Gustave Eiffel, aurait pourtant dû être démolie au bout de 20 ans, mais 125 ans plus tard, elle trône fièrement au cœur de Paris et constitue l'un des monuments les plus visités au monde.

Construite à l'occasion de l'exposition universelle en 1889, la tour Eiffel devait être démontée en 1909. À l’époque, les artistes parisiens l’avaient en horreur mais le public, lui, fut instantanément séduit. Ce n’est cependant pas la pression populaire qui a permis à la "Dame de Fer" de survivre, mais bel et bien son utilité scientifique, qui avait été d’emblée revendiquée par son créateur Gustave Eiffel.

"C'est l'installation des premières antennes de radio sur la tour qui a permis d'abord des liaisons avec le Panthéon [situé à quelques kilomètres], puis avec l'est de la France, et après l'Afrique du Nord. Cela a permis à la Tour de trouver une raison d'être, un usage stratégique, militaire, qui a conforté son existence. Pendant la guerre de 14, effectivement, elle a joué un rôle stratégique en décryptant des messages d'offensives par exemple, qui ont pu être déjouées grâce à cela", explique le spécialiste de l’architecture Bertrand Lemoine.

Après quelques décennies, la tour Eiffel a fini par se faire adopter par le Tout-Paris. Même Guy de Maupassant, qui l'a longtemps décrite comme un "squelette géant et disgracieux", s'y rendait régulièrement pour y dîner.

"Il avait cette réponse extraordinaire qui était de dire que c'était le seul endroit de Paris d'où on ne la voyait pas", confie Frédéric Seitz, auteur de "La tour Eiffel : cent ans de sollicitude".

À l’époque, la tour Eiffel était en effet le plus haut monument du monde : 312 mètres. Un statut qu’elle a finalement perdu en 1930 avec la construction du Chrysler Building, à New York.

Mais 125 ans après son inauguration, elle reste sans conteste l’un des catalyseurs du tourisme mondial. Chaque année, ce sont près de 7 millions de touristes qui se pressent au cœur de la capitale pour admirer ces 10 000 tonnes de métal.

Première publication : 31/03/2014

  • FRANCE-RUSSIE

    Greenpeace : accroché à la tour Eiffel, un activiste réclame la libération de 30 militants

    En savoir plus

  • FRANCE

    14-Juillet : la Tour-Eiffel aux couleurs du drapeau gay enflamme Twitter

    En savoir plus

  • FRANCE

    La tour Eiffel évacuée à la suite d'une alerte à la bombe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)