Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 31/03/2014

Turquie : des citoyens mobilisés contre les fraudes électorales

Au sommaire aujourd’hui : à l’occasion des élections locales en Turquie, des citoyens se mobilisent contre les fraudes ; des internautes libanais soutiennent les réfugiés syriens victimes de racisme ; et des YouTubeurs filment la réaction en chaîne de 150 tapettes à souris au ralenti.

TURQUIE : DES CITOYENS MOBILISÉS CONTRE LES FRAUDES ÉLECTORALES 

La Turquie a voté, dimanche, pour des élections municipales cruciales pour le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Un scrutin qui s’est déroulé sur fond de scandales de corruption qui ont fragilisé le pouvoir et alimenté les craintes de fraudes électorales. 

Bien conscients de l’enjeu de ces élections, des dizaines de milliers de citoyens turcs se sont donc mobilisés pour s’assurer de la régularité du vote. Fondée par des activistes du mouvement de contestation du parc Gezi qui a secoué le pays l’an dernier, l’association « Oy ve ötesi » affirme ainsi avoir recruté plus de 30 000 volontaires via les réseaux sociaux pour superviser les bureaux de vote d’Istanbul. 

Des citoyens qui ont, au cours des dernières semaines, reçu une formation sur les procédures électorales pour qu’ils soient en mesure de déceler toute irrégularité le jour du scrutin. Des leçons qui ont été également prodiguées via une série de vidéos diffusées sur Internet. 

Et de même, l’ONG « Sandik Basindayiz » a elle aussi encouragé les électeurs à rester dans les bureaux de vote après avoir mis leur bulletin dans l’urne pour que les représentants des différents partis politiques ne soient pas les seuls à surveiller le processus. 

Des bénévoles qui ont été nombreux à contourner le blocage de Twitter dans le pays pour poster leurs observations sur le site de microblogging. Plusieurs internautes ont ainsi fait état de pressions exercées sur les électeurs dans certaines localités pour qu’ils votent en faveur de l’AKP, le parti du Premier ministre Erdogan. 
 

CAMPAGNE CONTRE LE RACISME VISANT LES RÉFUGIÉS SYRIENS

Depuis qu’ils ont trouvé refuge au Liban, de nombreux Syriens sont victimes de racisme. C’est le constat qui a poussé des Libanais à initier une campagne de soutien via une page Facebook. En utilisant les mots clés « Non au racisme », des internautes s’affichent ainsi avec des pancartes affirmant aux réfugiés qu’ils sont les bienvenus au pays du Cèdre. Un mouvement apparu en réaction notamment aux propos de certains leaders libanais inquiets face à l’afflux de la population syrienne qui représenterait à ce jour près d’un million de personnes au Liban.

Une mobilisation qui vise également les démonstrations de racisme en ligne et qui a d’ores et déjà abouti à la fermeture d’un groupe Facebook baptisé « Néo-Nazis contre les réfugiés syriens ». Une page qui a disparu après avoir fait l’objet de plusieurs signalements pour discours haineux, puisque ses membres y exprimaient sans retenue leur volonté de lutter contre la présence syrienne au Liban, accusée notamment d’accaparer les emplois des locaux, comme le rapporte cet article du quotidien libanais The Daily Star.

Un racisme véhiculé par Internet mais aussi par les médias traditionnels, dénonce de son côté le Mouvement Anti-raciste, une association libanaise, dans une vidéo mise en ligne l’an dernier. Un clip dans lequel les militants s’opposent aux discours anti-syriens, et présentent leurs excuses, au nom du peuple libanais, pour le traitement réservé à cette population déjà fragilisée par la fuite de son pays.
 

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#LAQuake est le hashtag créé par des internautes américains sur Twitter pour évoquer le tremblement de terre survenu vendredi à Los Angeles. Une secousse de magnitude 5,1 sur l’échelle de Richter qui a mis à terre les marchandises des rayons de supermarchés, à en croire les dizaines de photos diffusées sur le réseau social. Des témoignages affolés auxquels certains ont répondu avec humour en publiant des clichés illustrant les dégâts minimes provoqués par le séisme, accompagnées de commentaires ironiques comme « Prions pour Los Angeles » ou « N’oublions jamais ».
 

UN VOTE EN LIGNE POUR LES PROCHAINES COMBINAISONS DE LA NASA

À quoi ressemblera la prochaine combinaison portée par les astronautes de la NASA ? Aux internautes d’en décider. L’agence spatiale américaine vient de lancer un vote sur son site Internet et fait appel au grand public pour départager les trois modèles proposés. Et seul l’aspect esthétique doit être pris en compte puisque ces tenues ne seront utilisées que sur Terre et dans des simulateurs. Les internautes ont jusqu’au 15 avril pour voter pour leur modèle préféré et un prototype de cette nouvelle combinaison devrait être livré en novembre prochain. 
 

« OÙ EST MOMO ? »

Cela ne se voit pas au premier coup d’œil mais un chien baptisé Momo apparaît dans chacun de ces clichés. Réussir à le trouver est justement le but du jeu du blog intitulé « Find Momo ». Un projet mené par le photographe canadien Andrew Knapp, qui prend un malin plaisir à mettre le regard des internautes à l’épreuve en installant son Border Collie dans des décors urbains plus ou moins chargés ou en lui trouvant des cachettes astucieuses en pleine nature.
 

VIDÉO DU JOUR

Gavin Free et Daniel Gruchy, alias The Slow Mo Guys, sont connus sur YouTube pour leurs incroyables vidéos au ralenti. Pour leur dernière production en date, c’est à une expérience insolite qu’ils se sont livrés : provoquer la réaction en chaîne de 150 tapettes à souris soigneusement disposées sur une table. Une démonstration filmée à 2 500 images par seconde, qui n’aura visiblement pas été sans douleur pour le cobaye.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

21/08/2014 Réseaux sociaux

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

Au sommaire de cette édition : les internautes boycottent la vidéo montrant l’exécution d’un journaliste ; la Toile se mobilise pour offrir des repas aux enfants de Ferguson ; et...

En savoir plus

20/08/2014 Réseaux sociaux

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

Au sommaire de cette édition : la Toile est divisée à propos du policier responsable de la mort de Michael Brown ; les internautes font part de leur indignation en ligne suite à...

En savoir plus

19/08/2014 Réseaux sociaux

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

Au sommaire de cette édition : les internautes se versent des seaux d’eau glacée sur le corps pour une association ; la Toile se mobilise pour retrouver une peluche égarée ; et...

En savoir plus

18/08/2014 Réseaux sociaux

USA : la mort de Michael Brown continue d'enflammer la Toile

Au sommaire de cette édition : la mobilisation des internautes ne faiblit pas après le décès d’un jeune adolescent américain ; une publicité vestimentaire choque la Toile ; et le...

En savoir plus

16/08/2014 Réseaux sociaux

Crash aérien au Mali : la vérité au bout de la ligne ?

Le 24 juillet, un avion d'Air Algérie s'écrasait dans le nord du Mali, causant le décès de 118 personnes. Un crash intervenu dans un contexte de crise généralisée dans la région...

En savoir plus