Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 01/04/2014

"Valls a mis le temps"

© France 24

Presse française, Mardi 1er avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la nomination de Manuel Valls à Matignon, en remplacement de Jean-Marc Ayrault.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse française revient bien sûr largement ce matin sur le remplacement de Jean-Marc Ayrault par Manuel Valls au poste de Premier ministre.
 
«Ayrault valse», titre Libération, pour qui François Hollande vient de «trancher comme un chef en nommant Manuel Valls à Matignon», et en faisant «un choix clair» qui confirme le «virage libéral engagé avec le pacte de responsabilité».
 
En nommant Manuel Valls à la tête d’un «gouvernement de combat», le président de la République veut montrer qu’il a tiré les conclusions de la débâcle des municipales, d’après le Parisien, qui explique que la décision de mettre «Valls en première ligne» a aussi pour but de «rassurer les Français». Manuel Valls, l’homme de la droite de la gauche, l’apôtre de la social-démocratie, qui parle fort et ferme - à voir avec ce dessin où un conseiller s’inquiète de ce que le nouveau Premier ministre fasse «un peu Sarkozy sur les bords».
 
Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, souvent comparés par la presse française, notamment par Libération, pour qui le bilan de Valls à l’Intérieur est assez «maigre, entre bravades et politique dans la droite ligne» de Nicolas Sarkozy.
 
Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, deux hommes «pressés», aux ambitions semblables, rappelle le Figaro, qui décrit le locataire de Matignon comme «un hyperactif, mu par une ambition dévorante qu’il n’a jamais cherché à dissimuler».
 
Trop ambitieux, trop à droite Manuel Valls? Les Echos parlent d’un «coup de poker» de la part de Hollande, qui a choisi de remettre «son avenir politique entre les mains d’un ambitieux, certes loyal, mais qui n’est pas connu pour faire du sentiment».
 
Pour le Figaro, le président vient de jouer son «va-tout», en optant pour celui qui serait «le moins mauvais choix à gauche».
 
François Hollande a décidé de changer de Premier ministre, mais a annoncé, hier, vouloir poursuivre les réformes engagées. «Hollande change de Premier ministre, pas de cap», rappelle la Croix.
 
François Hollande garde le cap, et c’est bien ce qui ne passe pas à la gauche de la gauche, et chez les écologistes, où le choix de nommer Valls à Matignon est perçu comme la volonté de «poursuivre (le) coup de barre à droite», malgré la sanction des municipales. Pour l’Humanité, l’arrivée de l’ex-Ministre de l’Intérieur à Matignon, est une «double peine».
 
L’annonce de la nomination de Manuel Valls risque de fissurer davantage une majorité déjà très divisée. «Un changement de tête ne suffira pas à donner le signal d’un réveil», cingle Rue89, qui voit pointer à l’horizon «une longue série de défaites électorales» pour la gauche, aux européennes, aux sénatoriales, et aux régionales.
 
En attendant, nous dit le Parisien, c’est le «casse-tête assuré» pour constituer le nouveau gouvernement, probablement annoncé demain.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/01/2018 Cinéma

Colin Firth : "Je ne travaillerai plus avec Woody Allen"

Au menu de cette revue de presse internationale du vendredi 19 janvier : les relations compliquées entre le pouvoir et l'Église catholique en RD Congo, le pont géant de Boris...

En savoir plus

19/01/2018 Donald Trump

"Trump, un an après"

Au menu de la presse française ce vendredi 19 janvier, Libération croit à une renaissance socialiste dans la gauche américaine, Le Figaro célèbre la réconciliation entre l'Élysée...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse internationale

Péninsule coréenne : la diplomatie des Jeux olympiques fait "fondre la glace"

Au menu de cette revue de presse internationale du 18 janvier : le sommet franco-britannique de "l'entente cordiale" entre Emmanuel Macron et Theresa May, le rapprochement des...

En savoir plus

18/01/2018 Revue de presse française

Sommet franco-britannique : la "diplomatie du tapis"

Au menu de cette revue de presse française du 18 janvier 2018 : l'abandon du projet de nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes par le gouvernement, la "diplomatie du tapis"...

En savoir plus

17/01/2018 Revue de presse internationale

"Vaudeville sino-américano-britannique"

Au menu de cette revue de presse internationale du mercredi 17 janvier : l’accord conclu entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des réfugiés Rohingya, des...

En savoir plus