Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

Afrique

Feu vert pour le déploiement d'une force militaire européenne à Bangui

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/04/2014

L'Union européenne a annoncé mardi le lancement de son opération en République centrafricaine. L'Eufor-RCA devrait se déployer à Bangui dans les prochaines semaines, pour protéger les populations et faciliter l'aide humanitaire.

Face au peu d'empressement montré au départ par les États membres, l’accouchement aura été difficile. Mais l'Union européenne (UE) a finalement annoncé, mardi 1er avril, le lancement officiel de son opération militaire en République centrafricaine (RCA).

L’Eufor-RCA, dont le déploiement prendra plusieurs semaines, "comprendra jusqu'à 1 000 soldats, dirigés par le général de division (français) Philippe Pontiès", a précisé dans un communiqué le Conseil de l'Europe.

La force européenne aura pour mission de sécuriser l'aéroport de Bangui et certains quartiers de la capitale centrafricaine. Elle contribuera ainsi "à la fois aux efforts internationaux visant à protéger les populations les plus vulnérables et à la création des conditions pour la fourniture l'aide humanitaire", explique le communiqué, avec pour objectif la transmission à "une mission de la paix de l’ONU ou des partenaires africains".

La décision du Conseil fait immédiatement basculer sous la bannière de cette force des gendarmes français déployés à Bangui depuis le week-end dernier, a précisé une source diplomatique.

Rétablir le processus de transition politique

Cette annonce intervient à la veille d'un mini-sommet sur la Centrafrique, en ouverture mercredi, à Bruxelles, du 4e sommet UE-Afrique, mais aussi sur fond de regain des violences en Centrafrique, qui ont coûté la vie à 50 personnes ces quatre derniers jours.

"Le lancement de cette opération démontre la volonté de l'UE de participer pleinement aux efforts internationaux pour rétablir la stabilité et la sécurité à Bangui et dans l'ensemble de la République centrafricaine", a souligné la représentante de la diplomatie de l'UE, Catherine Ashton. Il est "essentiel que l'ordre public soit rétabli le plus rapidement possible, afin que le processus de transition politique puisse reprendre", a-t-elle ajouté.

Avec AFP

Première publication : 01/04/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : au moins 24 personnes tuées par des soldats tchadiens

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    MSF : "La haine envers les musulmans s’est généralisée en Centrafrique"

    En savoir plus

  • MUSIQUE

    "En Centrafrique, il n'y a pas que la guerre !"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)