Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Valls à Matignon : "Vive la République et vive l'Espagne"

© AFP | Manuels Valls lors d'un déplacement en Espagne en mai 2012.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Adeline PERCEPT

Dernière modification : 03/04/2014

Et de deux ! Après l'élection dimanche d'Anne Hidalgo, native de Cadix, à la mairie de Paris, les Espagnols s'enflamment cette fois-ci pour le "Catalan" Manuel Valls nommé hier Premier ministre par François Hollande.

Il est né à Barcelone, parle parfaitement catalan, et est supporter inconditionnel du Barça - dont un cousin éloigné a composé l'hymne officiel -. Il n’en fallait pas plus pour que la nomination de Manuel Valls à Matignon enflamme la presse et le Web espagnols. "Vive la République et Vive l’Espagne", titre en français dans le texte Rubén Amon, éditorialiste du grand quotidien "El Mundo". Son analyse souligne également l’élection de l’Andalouse d’origine Anne Hidalgo à la mairie de Paris. "Ces Espagnols qui gouvernent la France", ose même dans ce sens le "Huffington Post" espagnol. Côté presse catalane, le quotidien la "Vanguardia" revient sur les racines du nouveau Premier ministre et résume en titre : "Valls, un Premier ministre français de Barcelone, Culé [supporter du Barça, NDLR] et qui parle le catalan". Même le quotidien sportif "Sport" y va de son article : "Le Premier ministre de la France est un Culé".

Si Manuel Valls est né à Barcelone - il a été naturalisé français à l'âge de 20 ans - d’une grande famille catalane, il n’y a jamais réellement vécu. À la fin des années cinquante, son père Xavier Valls, artiste-peintre aujourd’hui décédé, obtient une bourse pour travailler à Paris. Il s’installe définitivement dans la capitale française mais passe tous ces étés, trois mois chaque année, dans une grande maison familiale sur les hauteurs de Barcelone. Aujourd’hui encore, cette résidence reste la propriété de la famille Valls. C’est là que le nouveau chef du gouvernement a développé une "double culture" franco-espagnole revendiquée.

 

Correction : Une première version de cet article attribuait à l'oncle de Manuel Valls la paternité de l'hymne du Barça. Il s'agit en fait d'un cousin de son grand-père.

Première publication : 01/04/2014

  • FRANCE

    En images : la valse des ministres peut commencer

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manuel Valls, de premier flic de France à Premier ministre

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'opposition ne décolère pas contre Manuel Valls

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)