Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Fabian, l’enchanteuse !

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 03/04/2014

Remaniement : un gouvernement "Ayrault bis" ?

© France 24

Ce matin, les quotidiens français reviennent largement sur la composition du "nouveau" gouvernement, où seuls deux nouveaux ministres font leur entrée.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de FRANCE 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse française revient largement sur la formation du nouveau gouvernement - "nouveau", est-ce vraiment le mot, puisque sur 16 ministres, seuls deux ne faisaient pas partie du gouvernement précédent, Ségolène Royal et François Rebsamen.
 
"Hollande remanie mais ne change rien", titre "Le Figaro", qui pointe "l’incohérence et la fragilité" de cette nouvelle équipe, où cohabitent la gauche et la droite du PS, et dont les Verts ont choisi de ne pas faire partie. 
 
"La Croix" évoque un "changement a minima", un gouvernement qui serait un "copié-collé" du précédent.
 
Le président et Manuel Valls auraient opté pour un gouvernement fidèle à cette "synthèse" qu’affectionnait François Hollande du temps où il était premier secrétaire du PS, d’après "Le Monde".
 
"Un gouvernement de congrès PS", ironise l’Opinion, qui parle de "compromis subtil entre les différents courants du Parti socialiste".
 
D’après "Libération", les 16 ministres nommés incarnent bien plus la fidélité à François Hollande qu’un renouveau politique. Le journal évoque un gouvernement "Ayrault bis" dont il ne voit pas bien comment il pourra incarner une "rupture".
 
Après une longue traversée du désert, Ségolène Royal revient comme numéro trois, au poste de ministre de l’Écologie - "de retour dans l’arène", titre "20 minutes".
 
D’après "Le Parisien", c’est sa relation "apaisée" avec Hollande, le père de ses quatre enfants, et surtout le départ de Valérie Trierweiler, qui aurait ouvert la voie. Une situation que ses proches cherchent à minimiser : "C'est un homme politique devenu chef d’État, c’est une femme politique devenue ministre, un point c’est tout".
 
Ségolène Royal, l’insubmersible, aimerait garder la présidence de la région Poitou-Charentes, d’après "Le Parisien". La nouvelle ministre de l’Écologie a pourtant toujours combattu le cumul des mandats.
 
Ségolène Royal, dont "Le Figaro" rapporte cette déclaration: "J’ai subi une succession de frappes, les gens m’ont vue souffrir, être trahie. Et résister. Je suis un personnage sécurisant".
 
"Les Échos", de leur côté, s’intéressent au duo qui va désormais diriger Bercy, Arnaud Montebourg et Michel Sapin - "un duo intrigant", formé de "deux profils opposés".
 
"Le Parisien" évoque "un tandem rock’n’roll", "condamné à s’entendre". Sapin, "homme rond, social-démocrate pur jus, européen convaincu", et Montebourg, "bouillonnant partisan d’une intervention de l’État, pourfendeur de l’euro fort et adversaire déclaré d’Angela Merkel".
 
Rivaux, Sapin et Montebourg sont toutefois d’accord pour poursuivre dans la voie de la rigueur - un "repli sur l’austérité" dénoncé par "L’Humanité".
 
Retrouvez tous les matins sur FRANCE 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/05/2018 Protection des données

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

Dans cette seconde revue de presse de la matinée : que penser du règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur ce vendredi, de nouvelles...

En savoir plus

25/05/2018 Donald Trump

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

L'annulation du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un est la une de cette première revue de presse du vendredi 25 mai. Également au menuÉ: le référendum irlandais sur...

En savoir plus

24/05/2018 revue de presse

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

Dans la presse ce jeudi 24 mai : le référendum irlandais sur l’avortement, la décision de la NFL d’obliger les joueurs de football américain à se tenir debout au moment de...

En savoir plus

24/05/2018 Revue de presse française

"From Russia with luck"

À la une de la presse ce jeudi 24 mai : la désignation de Giuseppe Conte pour diriger le nouveau gouvernement italien, la visite d’Emmanuel Macron en Russie, la première...

En savoir plus

23/05/2018 revue de presse

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

Dans la presse ce mercredi 23 mai : la mort de l’écrivain américain Philip Roth, la condamnation de l’archevêque australien Philip Wilson accusé d’avoir couvert des faits de...

En savoir plus