Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, le camouflet"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 03/04/2014

Remaniement : un gouvernement "Ayrault bis" ?

© France 24

Ce matin, les quotidiens français reviennent largement sur la composition du "nouveau" gouvernement, où seuls deux nouveaux ministres font leur entrée.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de FRANCE 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse française revient largement sur la formation du nouveau gouvernement - "nouveau", est-ce vraiment le mot, puisque sur 16 ministres, seuls deux ne faisaient pas partie du gouvernement précédent, Ségolène Royal et François Rebsamen.
 
"Hollande remanie mais ne change rien", titre "Le Figaro", qui pointe "l’incohérence et la fragilité" de cette nouvelle équipe, où cohabitent la gauche et la droite du PS, et dont les Verts ont choisi de ne pas faire partie. 
 
"La Croix" évoque un "changement a minima", un gouvernement qui serait un "copié-collé" du précédent.
 
Le président et Manuel Valls auraient opté pour un gouvernement fidèle à cette "synthèse" qu’affectionnait François Hollande du temps où il était premier secrétaire du PS, d’après "Le Monde".
 
"Un gouvernement de congrès PS", ironise l’Opinion, qui parle de "compromis subtil entre les différents courants du Parti socialiste".
 
D’après "Libération", les 16 ministres nommés incarnent bien plus la fidélité à François Hollande qu’un renouveau politique. Le journal évoque un gouvernement "Ayrault bis" dont il ne voit pas bien comment il pourra incarner une "rupture".
 
Après une longue traversée du désert, Ségolène Royal revient comme numéro trois, au poste de ministre de l’Écologie - "de retour dans l’arène", titre "20 minutes".
 
D’après "Le Parisien", c’est sa relation "apaisée" avec Hollande, le père de ses quatre enfants, et surtout le départ de Valérie Trierweiler, qui aurait ouvert la voie. Une situation que ses proches cherchent à minimiser : "C'est un homme politique devenu chef d’État, c’est une femme politique devenue ministre, un point c’est tout".
 
Ségolène Royal, l’insubmersible, aimerait garder la présidence de la région Poitou-Charentes, d’après "Le Parisien". La nouvelle ministre de l’Écologie a pourtant toujours combattu le cumul des mandats.
 
Ségolène Royal, dont "Le Figaro" rapporte cette déclaration: "J’ai subi une succession de frappes, les gens m’ont vue souffrir, être trahie. Et résister. Je suis un personnage sécurisant".
 
"Les Échos", de leur côté, s’intéressent au duo qui va désormais diriger Bercy, Arnaud Montebourg et Michel Sapin - "un duo intrigant", formé de "deux profils opposés".
 
"Le Parisien" évoque "un tandem rock’n’roll", "condamné à s’entendre". Sapin, "homme rond, social-démocrate pur jus, européen convaincu", et Montebourg, "bouillonnant partisan d’une intervention de l’État, pourfendeur de l’euro fort et adversaire déclaré d’Angela Merkel".
 
Rivaux, Sapin et Montebourg sont toutefois d’accord pour poursuivre dans la voie de la rigueur - un "repli sur l’austérité" dénoncé par "L’Humanité".
 
Retrouvez tous les matins sur FRANCE 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/11/2017 sécurité

"Mugabe veut mourir sur scène"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 20 novembre, le refus de Robert Mugabe de quitter le pouvoir malgré la pression de ses compatriotes, de l’armée, et de son...

En savoir plus

20/11/2017 Revue de presse française

"Angela Merkel, le camouflet"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 novembre, l’échec des tractations menées par Angela Merkel pour former un nouveau gouvernement. Emmanuel Macron face à la...

En savoir plus

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus