Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Israël annule la libération de prisonniers palestiniens

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2014

Israël n'a pas autorisé, jeudi, la libération du contingent de 26 prisonniers palestiniens. Un refus qui fait suite à la décision de l'Autorité palestinienne de demander l'adhésion à 15 accords et traités internationaux.

Le dernier groupe de prisonniers palestiniens ne sera pas libéré comme le prévoyait des pourparlers de paix. Israël a en effet décidé, jeudi 3 avril, d’annuler leur libération, a-t-on appris de source proche des négociations.

La négociatrice en chef israélienne Tzipi Livni a fait part à son homologue palestinien du refus d'Israël d'honorer la promesse de relâcher 26 détenus en raison de la décision de l'Autorité palestinienne de demander l'adhésion à 15 accords et traités internationaux, a précisé cette source.

Mme Livni, ministre de la Justice et chargée des négociations, a rencontré mercredi soir à Jérusalem l'émissaire américain Martin Indyk et le négociateur palestinien Saëb Erakat. Elle a déclaré, à cette occasion, à la partie palestinienne qu'aucune démarche unilatérale ne ferait avancer les pourparlers et l'a exhortée à renoncer à sa décision d'adhérer à des traités internationaux et à revenir à la table des négociations, a ajouté la source.

Mahmoud Abbas en appelle à l’ONU

Aux termes de l'accord conclu en juillet sous l'égide des États-Unis pour renouer le dialogue, l'Autorité palestinienne avait consenti à suspendre toute démarche d'adhésion aux organisations et conventions internationales pendant les neuf mois impartis aux pourparlers, en échange de la libération par Israël de quatre contingents de prisonniers incarcérés avant 1993.

Trois groupes ont été relâchés, mais pour libérer le quatrième contingent, Israël exigeait une prolongation des négociations au-delà de l'échéance du 29 avril.

Les Palestiniens ont refusé cette condition supplémentaire, et Israël a donc décidé de ne pas relâcher les prisonniers comme convenu le 29 mars, évoquant une suspension de la décision.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a alors choisi mardi de reprendre la voie de l'ONU afin de progresser vers une pleine reconnaissance de l'État de Palestine, en demandant l'adhésion à 15 agences et traités internationaux.

Les États-Unis ont critiqué les "décisions inutiles, unilatérales" des deux parties. Le secrétaire d’État américain, John Kerry, s'est employé jeudi à voir la situation sous un jour plus optimiste, déclarant aux journalistes lors d'une visite à Alger que le dialogue israélo-palestinien "se poursuit".

Avec AFP

Première publication : 03/04/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Les 26 ex-détenus palestiniens accueillis en héros à Gaza et en Cisjordanie

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël : polémique autour de la libération de 26 détenus palestiniens

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Israël libère 26 prisonniers palestiniens, mais accélère la colonisation

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)