Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Economie

Le Commerce extérieur attribué à Fabius aux dépens de Montebourg

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2014

Le Premier ministre Manuel Valls a mis un terme à la querelle qui opposait Arnaud Montebourg et Laurent Fabius en attribuant jeudi soir le portefeuille du Commerce extérieur au chef de la diplomatie française.

Matignon a tranché, le portefeuille du Commerce extérieur reviendra à Laurent Fabius au détriment d'Arnaud Montebourg. "Le secrétariat d'État au Commerce extérieur sera désormais rattaché au Quai d'Orsay, les décrets préciseront les modalités de collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l'Économie", a-t-on précisé dans l’entourage du Premier ministre.

Une annonce officielle qui met un terme à un premier accroc au sein du nouveau gouvernement. Les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et de l'Économie Arnaud Montebourg en revendiquaient chacun la tutelle. Devant une telle confusion, Bercy avait dû reporter sine die la passation de pouvoirs avec l'ancienne ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

"Pas de diplomatie sans Bercy"

Peu de temps après l’annonce émanant de Matignon, le ministre des Affaires étrangères a confirmé, dans une déclaration, que le Quai d'Orsay aurait aussi compétence sur le Tourisme.

Laurent Fabius, qui a fait de la diplomatie économique un pilier de son action, a milité pour obtenir cette attribution mais le nouveau ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg, tenait lui aussi à cette mission stratégique.

Ce dernier avait, en effet, reçu l'appui du sortant Pierre Moscovici: "Il n'y a pas de diplomatie économique sans Bercy", a affirmé ce dernier lors de la passation des pouvoirs, en profitant pour confirmer ses ambitions européennes, sans doute au sein de la Commission.

Cet épisode marque le premier "couac" du nouveau gouvernement tout juste dévoilé.

 

Avec AFP et REUTERS

Première publication : 03/04/2014

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Fabius et Montebourg se disputent la tutelle du commerce extérieur

    En savoir plus

  • FRANCE

    Remaniement : le retour en grâce de Ségolène Royal

    En savoir plus

  • REMANIEMENT

    Les ministres du nouveau gouvernement Valls prennent leurs quartiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)