Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Economie

Le Commerce extérieur attribué à Fabius aux dépens de Montebourg

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/04/2014

Le Premier ministre Manuel Valls a mis un terme à la querelle qui opposait Arnaud Montebourg et Laurent Fabius en attribuant jeudi soir le portefeuille du Commerce extérieur au chef de la diplomatie française.

Matignon a tranché, le portefeuille du Commerce extérieur reviendra à Laurent Fabius au détriment d'Arnaud Montebourg. "Le secrétariat d'État au Commerce extérieur sera désormais rattaché au Quai d'Orsay, les décrets préciseront les modalités de collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l'Économie", a-t-on précisé dans l’entourage du Premier ministre.

Une annonce officielle qui met un terme à un premier accroc au sein du nouveau gouvernement. Les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et de l'Économie Arnaud Montebourg en revendiquaient chacun la tutelle. Devant une telle confusion, Bercy avait dû reporter sine die la passation de pouvoirs avec l'ancienne ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq.

"Pas de diplomatie sans Bercy"

Peu de temps après l’annonce émanant de Matignon, le ministre des Affaires étrangères a confirmé, dans une déclaration, que le Quai d'Orsay aurait aussi compétence sur le Tourisme.

Laurent Fabius, qui a fait de la diplomatie économique un pilier de son action, a milité pour obtenir cette attribution mais le nouveau ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg, tenait lui aussi à cette mission stratégique.

Ce dernier avait, en effet, reçu l'appui du sortant Pierre Moscovici: "Il n'y a pas de diplomatie économique sans Bercy", a affirmé ce dernier lors de la passation des pouvoirs, en profitant pour confirmer ses ambitions européennes, sans doute au sein de la Commission.

Cet épisode marque le premier "couac" du nouveau gouvernement tout juste dévoilé.

 

Avec AFP et REUTERS

Première publication : 03/04/2014

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Fabius et Montebourg se disputent la tutelle du commerce extérieur

    En savoir plus

  • FRANCE

    Remaniement : le retour en grâce de Ségolène Royal

    En savoir plus

  • REMANIEMENT

    Les ministres du nouveau gouvernement Valls prennent leurs quartiers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)