Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

FRANCE

Affaire de la "quenelle" : pour Anelka, Valls est sous l'influence de sa femme

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/04/2014

Dans un entretien accordé à Metronews, paru vendredi, le footballeur Nicolas Anelka est revenu sur l’affaire Dieudonné et sa "quenelle" avant de s’en prendre au nouveau Premier ministre, Manuel Valls.

Nicolas Anelka a visiblement décidé de régler ses comptes. Dans un long entretien accordé au site Metronews, paru vendredi 4 avril, l'ancien international tricolore n’a pas caché les griefs qu’il nourrit vis-à-vis de Manuel Valls.

Après s’être expliqué sur la "quenelle" qu'il a faite pendant un match opposant son équipe de West Bromwich Albion à West Ham le 28 décembre 2013, l'ancien attaquant du PSG a livré son sentiment sur le nouveau Premier ministre qui a fait interdire le spectacle de son ami Dieudonné à Nantes, le jeudi 9 janvier.

"Il n'est pas très méchant", avance-t-il à l’égard du locataire de Matignon, dont la femme, la violoniste Anne Gavoin, est juive. Et d'ajouter, "J’espère qu’il mettra autant d’énergie à redresser le pays qu’il en a mis à combattre Dieudonné, même si je ne crois pas dans les politiciens ! Beaucoup de paroles et très peu d’actes, sauf pour augmenter les impôts".

"Ce sont toujours les plus incompétents qui ouvrent leur bouche"

Nicolas Anelka est également revenu sur ses relations avec Dieudonné. "C’était un ami, c’est devenu un frère aujourd'hui ! Le tribunal m’a demandé s’il restait mon ami, j’ai répondu oui, évidemment, a-t-il confié au journal. C’est un humoriste, pas un politicien. Il demeure pour moi le meilleur de France. Ils sont nombreux à le penser mais, de peur de perdre leur boulot ou autre, ils n’osent pas le dire. Pas évident de soutenir celui qui a été l’ennemi public numéro un."

Nicolas Anelka n’a pas non plus épargné Valérie Fourneyron, ministre des Sports au moment de l'affaire de la "quenelle". "Je ne connaissais pas cette dame", indique-t-il, avant d’ajouter que "ce sont toujours les plus incompétents qui ouvrent leur bouche".

Le footballeur, qui affirme ne pas "connaître" la ministre, ironise : "Insupportable de voir une ministre des Sports ne pas savoir que la Coupe du monde a lieu en 2014 et non en 2016 et de confondre Cristiano Ronaldo avec Ronaldo el Fenomeno, devant l'intéressé".

Première publication : 04/04/2014

  • FOOTBALL

    Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les propriétés et le théâtre de Dieudonné à nouveau perquisitionnés

    En savoir plus

  • ANGLETERRE

    Avec sa "quenelle", Anelka fait perdre un sponsor à son club

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)