Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Tourisme en Thaïlande : Bangkok veut monter en gamme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande, Macron, passage de témoin"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Christian Prudhomme : "Le Tour de France est plus qu'une compétition cycliste"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Jean-Marie Cavada : "Sortons de la naïveté qui a permis aux nationalistes de prospérer"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Politique migratoire : une solution introuvable au niveau européen ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 04/04/2014

Avril : le mois le plus démocratique de l'histoire

Dans la revue de presse internationale, ce vendredi, les élections en Afghanistan lancent un mois d'avril où les scrutins s'enchaînent dans le monde entier.

Douze ans après l’intervention de la coalition internationale en Afghanistan pour chasser Al-Qaïda et les talibans, le bilan est mitigé. C’est ce que nous dit le "Guardian". Les Occidentaux auraient rêvé d’un Afghanistan démocratique, moderne, finalement un peu comme nous en France ou en Grande-Bretagne, explique le journal britannique. Mais ce rêve est irréalisable. Les Soviétiques s’étaient déjà trompés il y a plus de 20 ans, les Britanniques, une première fois au 19e siècle : il n’est pas possible de changer l’Afghanistan, poursuit le quotidien. Et le scrutin risque d’être entaché d’irrégularités. Cependant, le "Guardian" veut rester optimiste et affirme que les candidats à la présidentielle sont crédibles et que des évolutions peuvent être attendues comme l’élection d’une femme comme vice-présidente.

Des élections entre "espoirs et craintes", titre à ce propos le journal français "La Croix". Le quotidien chrétien recueille les témoignages de deux hommes et de deux femmes habitants la capitale afghane. Tous soulignent à quel point ces dernières années, la menace des talibans est présente et augmente. L’une d’elle, professeur de français, raconte comment les femmes sont maltraitées, comment la place de la religion reprend du terrain, alors qu’il y a quelques temps encore, la société semblait se moderniser. Un autre, directeur d’une ONG, très pessimiste envisage lui tout simplement de partir.

Un milliard de citoyens appelés aux urnes

Cette élection présidentielle en Afghanistan est la première d’une longue liste de scrutins en avril dans le monde. En plus de l’Afghanistan, on vote également en Indonésie, en Hongrie, en Algérie, en Irak et surtout dans la plus grande démocratie du monde : en Inde. En tout, plus d’un milliard d’habitants sont appelés aux urnes dans les prochains jours. Selon le "Guardian" il s’agit tout simplement du mois le plus démocratique de l’histoire. Le quotidien britannique publie cette jolie infographie avec les enjeux de chacune de ces élections, et surtout aussi le degrés de liberté dans ces scrutins. Sur une échelle de 5, l’Afghanistan est à 2, l’Algérie à 3, la Bulgarie à 4, et l’Inde à 3.

L’Inde, où la campagne électorale bat son plein. Et les appels au calme se multiplient alors que le scrutin approche et que l’on redoute des violences. Ces législatives opposent le parti de la dynastie Gandhi à celui du nationaliste hindou Narendra Modi. Plusieurs actes de vandalisme ont déjà été répertoriés alors que le vote ne commence que lundi et se poursuivra pendant les six prochaines semaines. Un candidat a même été arrêté après avoir proféré des insultes contre ses adversaires. Selon l’un des commissaires chargé de superviser l’élection, cité par le "Guardian", 99 % des candidats disent vouloir être fairplay. Il affirme que la chose la plus importante sera de préserver la paix et la tranquillité. Huit millions de policiers seront mobilisés, apprend-on également dans le quotidien britannique.

Questions autour de la fusillade à Fort Hood

Aux États Unis, l'heure est aux questions après la nouvelle fusillade à Fort Hood qui a fait quatre morts mercredi. Et c’est notamment le journal "Dallas Morning News" qui alerte sur les maladies mentales des soldats américains. Selon le journal local, les militaires ont été très affectés par les douze dernières années. Douze années pendant lesquelles les États Unis étaient actifs sur des théâtres de guerre : en Irak, en Afghanistan et ailleurs. Beaucoup sont touchés, mais on ne sait pas suffisamment à quel point. Le journal lance un appel à un meilleur diagnostic des troubles mentaux chez les jeunes recrues.

On termine par cette étude sur les prénoms en voie de disparition en Grande Bretagne. Des prénoms comme Gertrude, Berthe, Horace.. ou plus surprenant Willie, Marion ou Cécile ne sont plus utilisés en Grande-Bretagne, selon une étude du site Ancestry.uk. Aucun bébé n’a reçu l’un de ces prénoms en 2012. D’autres noms comme Cyril, Arnold, Bernard, Dorothée ou Gwendoline sont en danger. Actuellement, les Lily, Hannah, Patrick ou Alan ont davantage la cote en Grande-Bretagne. Mais pas de panique, certains noms qui étaient en voie disparition il y a quelques années réapparaissent. C’est le cas d’Alfred par exemple.

Par Christophe DANSETTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/06/2017 Revue de presse française

"Hollande, Macron, passage de témoin"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 26 juin, la suite des concertations sur la réforme du Code du travail, la rentrée des parlementaires et l'état comateux du PS.

En savoir plus

26/06/2017 Angela Merkel

"Angela Merkel, reine de l'esquive"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 26 juin, les difficultés de la campagne de Martin Schulz, le challenger social-démocrate d'Angela Merkel, le soutien de la...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Theresa, pas besoin de partir!"

Au menu de la revue de presse internationale de ce vendredi 23 juin, le sommet européen de Bruxelles, la colère des Afro-Américains face aux "bavures" policières et la naissance...

En savoir plus

23/06/2017 Brexit

"Et si le Royaume-Uni restait..."

L’Europe et l’avenir de la Grande-Bretagne sont à la une de la presse française en ce vendredi 23 juin. Au menu également : le retour chez lui, à Pau, de François Bayrou après sa...

En savoir plus

22/06/2017 Obamacare

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

Dans cette revue de presse internationale du jeudi 22 juin : des indiscrétions sur le projet de réforme de santé aux États-Unis, le chapeau de la reine Élisabeth II est-il...

En savoir plus