Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Autocars : quand la grève à la SNCF fait recette

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

Asie - pacifique

Malaysia Airlines : l'Australie lance des recherches sous-marines

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/04/2014

L’agence australienne en charge de coordonner les recherches du vol MH370 disparu a annoncé vendredi avoir déployé un navire équipé d’un localisateur de boîtes noires, quelques jours avant que le signal émis par ces dernières ne disparaissent.

C’est la tentative de la dernière chance pour localiser les boîtes noires à bord du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, disparu le 8 mars dernier.

Le directeur de l’agence australienne en charge de coordonner les recherches, Angus Houston, a annoncé vendredi 4 avril l’arrivée sur la zone des recherches d’un navire australien remorquant une sonde capable de localiser les signaux émis par les balises du vol MH370. Les boîtes noires de l'appareil, permettant d’enregistrer les données de vol et les conversations dans le cockpit, émettent un signal radio pendant environ 30 jours avant que leur batterie ne s’épuise.

Il ne reste donc que quelques jours au navire australien Ocean Shield, déployé dans la zone des recherches aux confins de l’océan Indien, pour détecter le signal des boites noires du vol MH370.

Débris introuvables

Une mission qui s’apparente plus que jamais à la recherche d’une aiguille dans une botte de foin. Malgré le ratissage intensif par des avions et navires militaires de la zone supposée du crash, à environ 1850 kilomètres à l’ouest de la ville australienne de Perth, aucun débris n’a encore été retrouvé.

Le vol MH370 parti de Kuala Lumpur pour Pékin avec 239 personnes à bord a, pour une raison inconnue, dévié de son plan de vol et mis cap sur l'ouest, survolant la Malaisie péninsulaire, vers le détroit de Malacca. Les radars l'ont perdu à ce moment-là.

On sait sur la base de données satellitaires que l'avion a continué à voler pendant plusieurs heures vers le sud, dans l'océan Indien. La Malaisie a officiellement annoncé le 25 mars que l'appareil avait "fini dans le sud de l'océan Indien" sans qu'aucun élément matériel n'ait confirmé ce scénario.

Avec AP

Première publication : 04/04/2014

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : confusion autour des dernières paroles du pilote

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Vol MH370 : aucun débris récupéré, un ex-militaire à la tête des recherches

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : des objets repérés dans la nouvelle zone de recherche

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)