Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

"Brexit" : être ou ne pas être dans l'UE

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : Au Maroc, les touristes se font timides

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne veut rester au Burkina Faso

En savoir plus

Afrique

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne enlevés au Cameroun

© AFP

Vidéo par Natalia GALLOIS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/04/2014

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés dans la nuit de vendredi à samedi dans l'extrême-nord du Cameroun. Une famille française et un prêtre français avaient été kidnappées dans cette région en 2013 avant d'être relâchés.

Une nouvelle fois, le groupe islamiste nigérian Boko Haram est pointé du doigt. Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne ont été enlevés dans la nuit de vendredi à samedi 5 avril par des hommes armés dans l'extrême-nord du Cameroun.

"C'est mauvais. Deux prêtres italiens et une soeur canadienne de Tchère ont été enlevés cette nuit autour de 23H45" (22H45 GMT), a déclaré à l'AFP le père Henri Djonyang, vicaire général du diocèse camerounais de Maroua-Mokolo. "Ce sont eux [Boko Haram, NDLR] qui l'ont fait", a accusé le vicaire général.

Selon lui, les religieux ont été enlevés dans leur paroisse de Tchère, située dans l'extrême-nord du Cameroun, à 800 km au nord de Yaoundé.

Organisation terroriste selon Washington

C'est déjà dans cette région qu'une famille française, les Moulin-Fournier, et le prêtre français Georges Vandenbeusch avaient été kidnappés et relâchés en 2013. Des rapts revendiqués par la secte.

Boko Haram, groupe classé organisation terroriste par les États-Unis, mène des attaques sanglantes contre les forces de sécurité et les civils depuis 2009 dans le nord du Nigeria. L'armée nigériane a lancé en mai 2013 une vaste offensive, toujours en cours, pour tenter d'écraser l'insurrection.

Des accrochages armés entre les membres de Boko Haram et les forces de sécurité camerounaises sont régulièrement signalés dans la région, où des islamistes armés, acculés par l'armée nigériane, tentent régulièrement de se replier.

Avec AFP

Première publication : 05/04/2014

  • NIGERIA

    Vague d'attaques sanglantes de Boko Haram au Nigeria

    En savoir plus

  • OTAGE

    Boko Haram déclare avoir libéré le père Georges "par compassion"

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Boko Haram sur la liste des organisations terroristes, une fausse bonne idée ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)