Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

  • Hong Kong : quand les touristes chinois découvrent le mouvement pro-démocratie

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

Asie - pacifique

En images : les Afghans ont voté en nombre et dans le calme

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/04/2014

Sept millions d'Afghans se sont rendus aux urnes, samedi, pour élire le successeur d'Hamid Karzaï, malgré la menace que faisaient planer les Taliban. Selon des premières estimations, le taux de participation dépasserait les 50 %.

 
Ils ont été plus nombreux que prévu à aller voter. Sept millions d'Afghans – sur les douze millions d’électeurs inscrits – se sont rendus aux urnes, samedi 5 avril, pour élire un nouveau président.
 
Cette affluence inattendue a provoqué par endroits une pénurie de bulletins de vote et a conduit la Commission électorale indépendante à demander à ce que les bureaux restent ouverts plus longtemps que prévu. À Kaboul, la capitale, les bureaux ont fermé bien plus tard que les 16 heures locales prévues, et de nombreux électeurs ont dû faire la queue sous la pluie pendant plusieurs heures.
 
Selon les premières estimations de la Commission électorale, le taux de participation s'élève à environ 58 %. Des chiffres à prendre avec précaution toutefois. En 2009,  lors de la précédente présidentielle, l'instance avait annoncé une participation pouvant atteindre les 50 %, un chiffre démenti par l'ONU qui avançait un taux de 30 % seulement.
 
Aucun incident notable à signaler
 
Aucun incident notable n'a été signalé lors de ce scrutin que les rebelles taliban avaient pourtant juré de perturber par tous les moyens. Lors de la précédente présidentielle en 2009, ils avaient mené plusieurs attaques matinales qui avaient découragé des électeurs.
 
Le résultat du premier tour n'est pas attendu avant six semaines, le temps d'acheminer à dos d’ânes les bulletins depuis les zones montagneuses les plus difficiles d’accès. Il faudra ensuite plusieurs mois - peut-être jusqu'à octobre en cas de second tour - pour connaître le nom du nouveau chef de l'État. Si aucun candidat n'obtient 50 % des voix, le second tour aura lieu le 28 mai, prolongeant encore de plusieurs semaines l'issue du vote.
 
La présidentielle doit désigner le successeur de Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé ce pays pauvre et enclavé de quelque 28 millions d'habitants depuis la chute des Taliban en 2001 et à qui la constitution interdit de briguer un troisième mandat.
 
Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 05/04/2014

  • AFGHANISTAN

    Une photojournaliste allemande abattue à la veille de la présidentielle afghane

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Nouvelle attaque de Taliban à Kaboul, à une semaine de la présidentielle

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Infographie : les candidats clés de la présidentielle afghane

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)