Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

SFR : Vivendi choisit l'offre de Numéricable

© AFP

Vidéo par Ludovic DE FOUCAUD

Dernière modification : 05/04/2014

Le Conseil de surveillance de Vivendi a annoncé samedi avoir choisi l'offre Numericable/Altice pour le rachat de SFR, au détriment de Bouygues, pour une valorisation évaluée à plus de 17 milliards d'euros

Vivendi a mis un terme au suspense en annonçant  avoir retenu l’offre du câblo-opérateur Numericable pour la vente de sa filiale télécoms SFR, au détriment de Bouygues qui a pourtant tout tenté pour contre-attaquer jusqu'à la dernière minute. 

L’opération, qui représente une valeur de plus de 17 milliards d'euros, a été approuvée à l'unanimité par les membres du conseil de surveillance, précise Vivendi, qui clôt ainsi un feuilleton aux nombreux rebondissements ayant tenu en haleine le monde des télécoms depuis plus d'un mois.
 
"Au terme de débats approfondis, le Conseil de surveillance a décidé, à l'unanimité, de retenir l'offre d'Altice/Numericable qui correspond au projet industriel le plus porteur de croissance, le plus créateur de valeurs pour les clients, les salariés et les actionnaires, et répondant le mieux aux objectifs de Vivendi", a affirmé le groupe dans un communiqué diffusé samedi.
 
Une opération à 17 milliards d’euros
 
Selon le communiqué, le Conseil de surveillance de Vivendi a "choisi de recevoir 13,5 milliards d'euros à la réalisation de l'opération ainsi qu'un complément éventuel de prix de 750 millions d'euros, puis de pouvoir céder ultérieurement sa participation de 20 %. L'ensemble devrait représenter une valeur totale supérieure à 17 milliards d'euros", soit une offre améliorée par rapport à la proposition initiale.
 
"Tous les experts consultés ont conclu que l'offre d'Altice/Numericable présentait les risques les moins élevés en matière de concurrence. SFR et Numericable ne sont pas présents sur les mêmes segments de marché et leurs activités sont complémentaires", a ajouté Vivendi. "Cette décision met un terme au projet de mise en Bourse de SFR", a également précisé le communiqué.
 
Concernant "la pérennité de l'emploi", le "projet industriel d'Altice/Numericable est celui qui garantit pleinement le développement de l'emploi dans la durée, notamment par les investissements qu'il implique", a encore assuré le communiqué.
 
"Les positions de SFR-Numericable dans le très haut débit fixe et mobile créeront de nouveaux leviers de croissance, une accélération du nombre de lignes connectées et des offres de très grande qualité pour les entreprises et les consommateurs", a également mis en avant Vivendi.
 
Fin d’une lutte acharnée
 
Bouygues et Altice/Numericable mènent depuis début mars une lutte acharnée pour convaincre Vivendi de leur céder SFR, deuxième opérateur français. Alors que Numericable était en pourparlers avec Vivendi depuis de longs mois, Bouygues a publiquement annoncé son intérêt pour SFR, ce qui a amené Numericable à renchérir.
 
Mais le 14 mars, Vivendi a tout de même annoncé qu'il entrait en négociations exclusives avec le câblo-opérateur avec comme date butoir le 4 avril, sur la base d'une offre qui prévoit un paiement de 11,75 milliards d'euros pour Vivendi, ainsi que l'attribution de 32 % du capital de la nouvelle entité.
 
Malgré ce camouflet, Bouygues, opiniâtre, n'a pas baissé les armes et a au contraire amélioré peu à peu son offre pour atteindre 15 milliards d'euros en numéraire, et 10 % du nouvel ensemble pour Vivendi, dans une dernière offre annoncée vendredi matin et valable jusqu'au 25 avril.
 
Vivendi va maintenant "consulter les instances représentatives du personnel sur le projet proposé par Altice/Numericable et initier les procédures d'obtention des autorisations des autorités administratives compétentes" et "rendra compte à l'Assemblée générale annuelle de ses actionnaires du 24 juin prochain des conditions dans lesquelles cette opération a été conduite", selon le communiqué.
 
Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/04/2014

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Rachat de SFR : les bons baisers de Suisse du patron de Numericable

    En savoir plus

  • TÉLÉPHONIE

    Rachat de SFR : Bouygues mis à l'écart, Numericable seul en lice

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    SFR - Bouygues : le drôle de plaidoyer d'Arnaud Montebourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)