Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • L'Afrique à Paris !

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Vol MH370 : un patrouilleur chinois détecte un signal dans l’océan Indien

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/04/2014

Un détecteur de boîte noire déployé par un bateau de recherche chinois a détecté un signal dans le sud de l’océan Indien. Le lien avec le Boeing de la Malaysia Airlines, disparu il y a un mois avec 239 passagers à bord, n'a pas encore été établi.

Un bateau chinois à la recherche du Boeing de la Malaysia Airlines a détecté "un signal" dans le sud de l'océan Indien. Il reste cependant à déterminer s’il est lié au Boeing 777 disparu il y a un mois, a indiqué, samedi, l'agence Chine Nouvelle.

Le détecteur de boîte noire, déployé par le bateau de recherche chinois Haixun 01, a repéré le signal à environ 20 degrés de latitude sud et 10 degrés de longitude est. Ce dernier avait une fréquence de 37,5 kHz par seconde, identique à celui transmis par les enregistreurs de vol.
 
Les équipes de recherche ont "bon espoir mais ne sont en aucun certaines" que le signal détecté par un bateau chinois dans l'océan Indien soit celui des boîtes noires du vol MH370 des Malaysia Airlines disparu le 8 mars, a souligné samedi le Premier ministre australien Tony Abbott.

Selon l'agence de presse Chine nouvelle, le détecteur qui équipe le navire Haixun 01 a capté à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude un signal sur une fréquence de 37,5 kHz, la même que celle des boîtes noires.

Un avion de l'armée chinoise a par ailleurs repéré plusieurs objets blancs flottant dans la zone des recherches, ajoute l'agence.

"Il s'agit des recherches les plus difficiles de l'histoire de l'humanité. Nous cherchons un avion qui se trouve au fond d'un océan très profond et c'est une zone très, très vaste. Nous devons faire très attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives", a déclaré Tony Abbott, s'adressant à la presse au cours d'une visite à Tokyo.

Une douzaine d'avions et 13 bateaux participent aux recherches dans une zone de 217.000 km2 située à 1.700 km au nord-ouest de Perth, en Australie, où le Boeing 777 se serait abîmé le 8 mars avec 239 personnes à bord, dont 153 Chinois et quatre Français.

Le mystère reste entier
 
Les autorités malaisiennes ne connaissent toujours pas les causes de la disparition de l’avion et elles ont averti, qu'à moins de retrouver les boîtes noires, le mystère pourrait ne jamais être éclairci. La seule chose qu’elles sont en mesure d’affirmer est que le vol MH370 s'est abîmé dans l'océan Indien au large de la côte ouest de l'Australie, après avoir dévié de sa route pendant un vol qui devait relier Kuala Lumpur à Pékin.
 
Aucun élément permettant de confirmer un endroit précis où le Boeing 777 se serait abîmé n'a été découvert. Des images satellites ont repéré la semaine dernière des centaines d'objets flottants mais ceux qui ont été récupérés n'appartenaient pas à l'appareil.
 
Le vol MH370 a dévié de son plan de vol et mis cap sur l'ouest, survolant la Malaisie péninsulaire, vers le détroit de Malacca. Les radars l'ont perdu à ce moment-là. L'avion a disparu le 8 mars, avec 239 personnes à bord.
 

 Avec AFP et Reuters

Première publication : 05/04/2014

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : l'Australie lance des recherches sous-marines

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : confusion autour des dernières paroles du pilote

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Vol MH370 : aucun débris récupéré, un ex-militaire à la tête des recherches

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)