Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

JO-2016 : Les Français en route pour Rio

En savoir plus

LE DÉBAT

Theresa May en France : le Brexit au plus vite ?

En savoir plus

Planète @venir

L’incroyable phénomène de l’e-sport

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabien Archambault : "La France n'est pas un grand pays de football"

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : la télémédecine, une initiative pour les femmes médecins

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur la route des festivals de musique

En savoir plus

TECH 24

Beauté connectée : parce que vous le valez bien...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le monde décrit par Trump n’existe pas"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attentat de Nice : "Cazeneuve face à l'été meurtrier"

En savoir plus

Afrique

Démission du gouvernement malien, un nouveau Premier ministre nommé

© AFP | Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/04/2014

Le gouvernement malien du Premier ministre Oumar Tamam Ly a remis, samedi, sa démission. Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta a chargé Moussa Mara, ministre sortant de l'Urbanisme d'en former un nouveau.

Six mois après son entrée en fonction, le premier gouvernement malien d'après le conflit a remis sa démission, samedi 5 avril. Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta a nommé Moussa Mara, ministre sortant de l'Urbanisme et
de la Politique de la ville, au poste de Premier ministre et l'a chargé de former un nouveau gouvernement.

Moussa Mara s'était présenté contre "IBK" au premier tour de l'élection présidentielle, en août 2013. Aucune échéance n'a été fixée pour l'annonce de la composition de son gouvernement.

Le chef de l'État s'est engagé à restaurer l'unité du Mali, dont la moitié nord a été occupée par des mouvements djihadistes, qui ont tiré parti du chaos, après le coup d'État de mars 2012. La France, ancienne puissance coloniale, est intervenue militairement en janvier 2013 pour les chasser.

Avec Reuters

Première publication : 06/04/2014

  • MALI

    Nord-Mali : des violences intercommunautaires font au moins 30 morts

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Le Maroc et l'Algérie se disputent le rôle de médiateur dans la crise malienne

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS

    Le parti du président IBK remporte les législatives au Mali

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)