Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

EUROPE

Les pro-Russes investissent des bâtiments officiels à l'est de l'Ukraine

© AFP | Des pro-russes devant le bâtiment des Services de sécurité régionaux à Louhansk.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2014

De nouvelles manifestations ont éclaté dans plusieurs villes de l’est ukrainien, telles que Kharkiv et Donetsk, où des pro-russes se sont emparés de bâtiments officiels. Ils réclament la fédéralisation de l’Ukraine.

Des manifestants pro-russes ont pris dimanche 6 avril le contrôle de bâtiments officiels dans l'est russophone de l'Ukraine, s'emparant des locaux de l'administration provinciale à Kharkiv et Donetsk, deux des plus grandes villes de cette région frontalière de la Russie.

À Donetsk, ville d'un million d'habitants, les manifestants ont exigé l'organisation d'un référendum sur le rattachement à la Russie, selon l'AFP. Les prises des bâtiments se sont faites sans violence. Les forces de l'ordre ont brièvement résisté à Donetsk dans l'après-midi face à des manifestants encagoulés ou capuches levées qui cherchaient à leur arracher leurs boucliers, avant de quitter le secteur.

À

Kharkiv, 1,4 million d'habitants, où les manifestants s'en sont pris à un bâtiment à la nuit tombée, la police s'est rapidement écartée pour se placer à une cinquantaine de mètres. Dans les deux cas, les manifestants ont rapidement amené les drapeaux ukrainiens bleu et jaune pour hisser à leur place le blanc-bleu-rouge russe. Ils ont déployé une banderole "République de Donetsk" sur la façade de l'administration de cette ville.

À Louhansk, autre grande ville de l'est du pays, des manifestants s'en sont pris au bâtiment des services de sécurité ukrainiens (SBU), également à l'issue d'un rassemblement pro-russe, a constaté un photographe de l'AFP.

L’est ukrainien en faveur d’une "fédéralisation"

Depuis le renversement du pouvoir ukrainien pro-russe par des manifestants pro-européens à l'issue de violences sanglantes dans la capitale Kiev, les tensions sont vives dans l'est, où plusieurs personnes ont été tuées lors de manifestations, et le sud russophones de l'Ukraine. Les régions de l'est ukrainien, frontalières de la Russie, enregistrent tous les dimanches des manifestations en faveur d'une "fédéralisation" de l'Ukraine - solution officiellement prônée par Moscou - ou du rattachement au grand voisin.

Le président russe Vladimir Poutine s'est engagé à défendre "par tous les moyens" les populations russophones des républiques de l'ex-URSS et a massé jusqu'à 40 000 soldats russes aux frontières de l'Ukraine, faisant redouter une invasion.

Le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov a reporté en raison de la situation une visite en Lituanie, convoquant d'urgence un conseil de sécurité, a indiqué la présidence. Le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov a lui accusé, sur sa page Facebook, "Poutine et (le président ukrainien déchu Viktor) Ianoukovitch d'avoir commandité et payé ces désordres séparatistes".

Avec AFP

Première publication : 06/04/2014

  • UKRAINE

    Kiev accuse des agents russes d’être impliqués dans les tueries de Maïdan

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Reportage : Les ultranationalistes ukrainiens refusent de désarmer

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Vidéo : enquête sur les morts et les disparus de Maïdan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)