Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 07/04/2014

" Génocide rwandais: la France complice ? "

© France 24

Presse française, Lundi 7 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, les accusations de Paul Kagame, qui affirme que la France a «participé» au génocide rwandais, la préparation du discours de politique générale de Manuel Valls, le diesel dans le collimateur, et l’inégalité hommes/femmes.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la commémoration des 20 ans du génocide rwandais, et les accusations du président Paul Kagame, qui affirme une nouvelle fois que la France a participé aux massacres.
 
La Croix évoque une «nouvelle crispation entre la France et la Rwanda». La France ne participera pas aux commémorations qui doivent avoir lieu aujourd’hui à Kigali.
 
Paul Kagame persiste et signe: dans un entretien à Libération, il répète que «la France a été impliquée au Rwanda avant et pendant le génocide. Et peut-être même après». «La France et la Belgique ont joué un rôle néfaste dans l’histoire de mon pays, ont contribué à l’émergence d’une idéologie génocidaire».
 
Kagame voit dans la lenteur de la justice le signe de la mauvaise volonté française. «Rwanda, la vérité tarde», confirme le Parisien, qui évoque l’existence d’une «note secrète de la DGSE», qui révèlerait que la France «en savait plus qu’elle ne l’a dit». D’après ce document du 11 avril 1994, les autorités françaises auraient su que les auteurs de la destruction de l’avion du président Habyarimana se trouvaient dans son entourage immédiat, au sein de sa garde présidentielle - une thèse que la France aurait dissimulée, car elle mettait en cause ses amis et alliés de l’époque.

Le Parisien évoque aussi le rôle trouble joué par le capitaine Paul Barril. Reconverti dans le mercenariat dans les années 90, il aurait passé de nombreux contrats d’armement avant et après le début du génocide avec ceux qui en furent les instigateurs et les acteurs, et alors même que les ventes d’armes au Rwanda étaient soumises à embargo. Des activités dont les services de renseignement français n’auraient rien ignoré.

 
Il est aussi beaucoup question du discours de politique générale que Manuel Valls doit prononcer demain, et des mesures pour redresser les comptes. 50 milliards d’économies à trouver entre 2015 et 2017, le Figaro parle d’un «effort inédit».
 
D’après les Echos, le gouvernement s’apprêterait à réaliser un «tour de vis sans précédent sur les dépenses de santé (23 milliards d’économies pour la sécurité sociale) et les dotations aux collectivités (10 milliards)».
 
Manuel Valls et son «nouveau» gouvernement vont toutefois devoir convaincre à la fois l’aile gauche de la majorité et les partisans de Martine Aubry, qui «met Valls sous surveillance», selon l’Opinion.
 
Pressions aussi des Verts, qui ne participent pas au gouvernement, mais veulent se faire entendre. Les états généraux du diesel se sont tenus ce week-end, et leur conclusion apportent de l’eau au moulin écologiste: les gaz des moteur diesel font bien partie des gaz «cancérogènes»: «sus au diesel», titre Libération.
 
Quant au Parisien, il confirme que la France est encore loin du compte question parité: les femmes continueraient de gagner près de 19 % de moins que les hommes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/06/2016 Brexit

Brexit : "See EU Later !"

"Out !" Les Britanniques ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union européenne et, sans surprise, c'est le Brexit qui occupe la presse internationale, vendredi 24 juin, au...

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse internationale

"Independence Day ?"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 juin, le référendum sur le Brexit vu par la presse britannique, européenne et française.

En savoir plus

23/06/2016 Revue de presse française

"Qui est in ? Qui est out ?"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 juin, l’autorisation finalement accordée par le gouvernement aux syndicats de manifester aujourd’hui contre la Loi travail,...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse internationale

"La reine, Beckham, et le Brexit"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 juin, les révélations du Monde sur la façon dont le groupe Lafarge a indirectement contribué au financement du groupe...

En savoir plus

22/06/2016 Revue de presse française

"Un, deux, trois, soleil"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 22 juin, la poursuite du bras de fer entre une partie des syndicats et le gouvernement, qui hésite toujours à interdire les...

En savoir plus