Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 07/04/2014

" Génocide rwandais: la France complice ? "

© France 24

Presse française, Lundi 7 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, les accusations de Paul Kagame, qui affirme que la France a «participé» au génocide rwandais, la préparation du discours de politique générale de Manuel Valls, le diesel dans le collimateur, et l’inégalité hommes/femmes.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la commémoration des 20 ans du génocide rwandais, et les accusations du président Paul Kagame, qui affirme une nouvelle fois que la France a participé aux massacres.
 
La Croix évoque une «nouvelle crispation entre la France et la Rwanda». La France ne participera pas aux commémorations qui doivent avoir lieu aujourd’hui à Kigali.
 
Paul Kagame persiste et signe: dans un entretien à Libération, il répète que «la France a été impliquée au Rwanda avant et pendant le génocide. Et peut-être même après». «La France et la Belgique ont joué un rôle néfaste dans l’histoire de mon pays, ont contribué à l’émergence d’une idéologie génocidaire».
 
Kagame voit dans la lenteur de la justice le signe de la mauvaise volonté française. «Rwanda, la vérité tarde», confirme le Parisien, qui évoque l’existence d’une «note secrète de la DGSE», qui révèlerait que la France «en savait plus qu’elle ne l’a dit». D’après ce document du 11 avril 1994, les autorités françaises auraient su que les auteurs de la destruction de l’avion du président Habyarimana se trouvaient dans son entourage immédiat, au sein de sa garde présidentielle - une thèse que la France aurait dissimulée, car elle mettait en cause ses amis et alliés de l’époque.

Le Parisien évoque aussi le rôle trouble joué par le capitaine Paul Barril. Reconverti dans le mercenariat dans les années 90, il aurait passé de nombreux contrats d’armement avant et après le début du génocide avec ceux qui en furent les instigateurs et les acteurs, et alors même que les ventes d’armes au Rwanda étaient soumises à embargo. Des activités dont les services de renseignement français n’auraient rien ignoré.

 
Il est aussi beaucoup question du discours de politique générale que Manuel Valls doit prononcer demain, et des mesures pour redresser les comptes. 50 milliards d’économies à trouver entre 2015 et 2017, le Figaro parle d’un «effort inédit».
 
D’après les Echos, le gouvernement s’apprêterait à réaliser un «tour de vis sans précédent sur les dépenses de santé (23 milliards d’économies pour la sécurité sociale) et les dotations aux collectivités (10 milliards)».
 
Manuel Valls et son «nouveau» gouvernement vont toutefois devoir convaincre à la fois l’aile gauche de la majorité et les partisans de Martine Aubry, qui «met Valls sous surveillance», selon l’Opinion.
 
Pressions aussi des Verts, qui ne participent pas au gouvernement, mais veulent se faire entendre. Les états généraux du diesel se sont tenus ce week-end, et leur conclusion apportent de l’eau au moulin écologiste: les gaz des moteur diesel font bien partie des gaz «cancérogènes»: «sus au diesel», titre Libération.
 
Quant au Parisien, il confirme que la France est encore loin du compte question parité: les femmes continueraient de gagner près de 19 % de moins que les hommes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/10/2014 François Hollande

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

Au menu de cette revue de presse française : le choc de simplification, le dialogue social au sein des entreprises et la psychose autour des clowns menaçants.

En savoir plus

31/10/2014 Jérusalem

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

Au menu de la revue de presse internationale, la crise au Burkina Faso mais aussi celle qui secoue Jérusalem.

En savoir plus

30/10/2014 Revue de presse internationale

"La rançon de la gloire"

Presse internationale, jeudi 30 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, une bonne nouvelle sur le front d’Ebola, la mobilisation anti-Compaoré, et une série télé irakienne.

En savoir plus

30/10/2014 Revue de presse française

"DSK, une mauvaise passe sans fin"

Presse française, jeudi 30 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, l’affirmation par la Russie que la France va lui livrer un premier Mistral, le duel Hollande/Valls, et...

En savoir plus

29/10/2014 Revue de presse internationale

"Des barbares aux portes de l'Europe"

Presse internationale, mercredi 29 octobre 2014. Au menu de cette revue de presse, un appel à l’aide pour lutter contre Ebola, les manifestations massives de Ouagadougou, et une...

En savoir plus