Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 07/04/2014

Rwanda : retour sur le massacre de Karongi

© FRANCE 24

Nos reporters Nicolas Germain et Thais Brouck se sont rendus à Karongi, autrefois appelée Kibuye. Dans cette ville de l'extrême ouest du Rwanda s'est déroulé l'un des pires massacres du génocide, il y a vingt ans. Des milliers de Tutsis ont été tués en une journée : plus de 10 000 dans le stade et au moins 2 000 dans l’église.

“Les femmes et les enfants ramassaient des pierres, puis nos jeunes hommes les jetaient sur les assaillants. Ça a duré trois jours. Mais le 17 avril, ils ont lancé leur grande attaque [...] il y avait des cadavres partout. Ils n’ont épargné que les vieux, les femmes et les enfants”, raconte une rescapée au micro de FRANCE 24. “Dans l’église, il y avait des gens coupés en morceaux car ils ont lancé des grenades”, renchérit un autre.

“Tuez tous les cafards !”

FRANCE 24 est également allé à la rencontre d’un ancien génocidaire de la ville. “Notre chef nous a dit : ‘Tuez tous les cafards !’, c’est-à-dire tous les Tutsis”, confie-t-il à nos reporters. Mais d'autres ont réussi à fuir, parfois avec la complicité de Hutus.

Parmi les miraculés, certains ont pu compter sur les “justes”, ces Hutus qui n’ont pas hésité à aider leurs compatriotes tutsis. FRANCE 24 a rencontré Joséphine Dusabimana, qui a réussi à sauver six personnes en les cachant dans une chambre exiguë pendant les massacres. “Pour moi c’était normal, ils étaient en train de tuer des innocents”, se souvient-elle. Comme Joséphine Dusabimana, plusieurs centaines de “justes” ont, au péril de leur vie, aidé les Tutsis à travers le pays.

> Une émission préparée par Patrick Lovett et Elise Duffau
> Invité en plateau : Michael Kirtley, réalisateur et président du World memory film project

Par Nicolas GERMAIN , Thaïs BROUCK

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 FRANCE

La République en marche à l'épreuve de la démocratie interne

La République en marche d'Emmanuel Macron va se doter d'une nouvelle direction à l'issue de son premier congrès à Lyon, samedi 18 novembre. Unique candidat, Christophe Castaner...

En savoir plus

16/11/2017 Moyen-Orient

Cameroun : l'Ambazonie, la République fantasmée des séparatistes anglophones

Ce pays n'existe pas mais, au Cameroun, une partie des anglophones sont déterminés à le rendre bien réel. En un an, ce qui n'était au départ qu'un mouvement de revendications...

En savoir plus

15/11/2017 Moyen-Orient

Proche-Orient : les groupes armés, point de crispation de la réconciliation interpalestinienne

Au Proche-Orient, selon les termes de l'accord de réconciliation signé le mois dernier entre le Fatah et le Hamas, l'autorité palestinienne doit reprendre le contrôle du secteur...

En savoir plus

14/11/2017 EUROPE

Vidéo : le fascisme en pleine recrudescence en Italie ?

Le fascisme est-il en train de refaire surface en Italie ? Une myriade de groupuscules d'extrême droite se réclament de Mussolini et se disent nostalgiques de l'ancien temps......

En savoir plus

13/11/2017 FRANCE

Vidéo : comment se reconstruire après le 13-Novembre ?

Le 13 novembre 2015, ils ne l'oublieront jamais. Nous donnons la parole à ceux qui ont vécu les attentats de près : des victimes, des secouristes, de simples citoyens... Deux ans...

En savoir plus