Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Arabie saoudite impose sa stratégie à l'Opep

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Nouvelle affaire d'enlèvement au Mexique : la mère d'une victime témoigne

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : François Hollande s'exprime sur France 24 - RFI - TV5 Monde (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : François Hollande s'exprime sur France 24 - RFI - TV5 Monde

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Football : une sanction démesurée pour Brandao ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 07/04/2014

Rwanda : retour sur le massacre de Karongi

© FRANCE 24

Nos reporters Nicolas Germain et Thais Brouck se sont rendus à Karongi, autrefois appelée Kibuye. Dans cette ville de l'extrême ouest du Rwanda s'est déroulé l'un des pires massacres du génocide, il y a vingt ans. Des milliers de Tutsis ont été tués en une journée : plus de 10 000 dans le stade et au moins 2 000 dans l’église.

“Les femmes et les enfants ramassaient des pierres, puis nos jeunes hommes les jetaient sur les assaillants. Ça a duré trois jours. Mais le 17 avril, ils ont lancé leur grande attaque [...] il y avait des cadavres partout. Ils n’ont épargné que les vieux, les femmes et les enfants”, raconte une rescapée au micro de FRANCE 24. “Dans l’église, il y avait des gens coupés en morceaux car ils ont lancé des grenades”, renchérit un autre.

“Tuez tous les cafards !”

FRANCE 24 est également allé à la rencontre d’un ancien génocidaire de la ville. “Notre chef nous a dit : ‘Tuez tous les cafards !’, c’est-à-dire tous les Tutsis”, confie-t-il à nos reporters. Mais d'autres ont réussi à fuir, parfois avec la complicité de Hutus.

Parmi les miraculés, certains ont pu compter sur les “justes”, ces Hutus qui n’ont pas hésité à aider leurs compatriotes tutsis. FRANCE 24 a rencontré Joséphine Dusabimana, qui a réussi à sauver six personnes en les cachant dans une chambre exiguë pendant les massacres. “Pour moi c’était normal, ils étaient en train de tuer des innocents”, se souvient-elle. Comme Joséphine Dusabimana, plusieurs centaines de “justes” ont, au péril de leur vie, aidé les Tutsis à travers le pays.

> Une émission préparée par Patrick Lovett et Elise Duffau
> Invité en plateau : Michael Kirtley, réalisateur et président du World memory film project

Par Nicolas GERMAIN , Thaïs BROUCK

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Thaïlande

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

Les scandales qui ont émaillé l’actualité thaïlandaise ces derniers mois - un couple d'adoptants Australiens qui a refusé de prendre un enfant thaïlandais conçu par insémination...

En savoir plus

27/11/2014 Seconde Guerre mondiale

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

Il y a 70 ans, près de Dakar, avait lieu le massacre de Thiaroye. L'armée française avait ouvert le feu contre des tirailleurs sénégalais qui réclamaient le paiement de leurs...

En savoir plus

26/11/2014 Ukraine

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

L'Ukraine vient de célébrer le premier anniversaire de la révolte du Maïdan, ce mouvement populaire qui a précipité la chute du régime Ianoukovitch. Que reste-t-il aujourd'hui de...

En savoir plus

25/11/2014 Violences conjugales

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

Mardi marque la journée mondiale contre les violences faites aux femmes. La France, où une femme sur dix est touchée, souhaite s'attaquer à la source du problème. Reportage en...

En savoir plus

24/11/2014 Chômage

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

Dimanche, 64,6 % des électeurs tunisiens se sont rendus aux urnes pour élire leur président. Une élection historique, mais sur fond de désillusion et de crise de sociale.

En savoir plus