Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

SPORT

Blaise Matuidi : la France "attend une qualification du PSG"

© AFP | Le Parisien Blaise Matuidi

Texte par Sylvain MORNET , , envoyé spécial à Londres

Dernière modification : 07/04/2014

Le Paris Saint-Germain a l’occasion, mardi face à Chelsea, de se hisser en demi-finale de la Ligue des champions pour la deuxième fois de son histoire. Une opportunité que le PSG entend bien saisir tout en gardant sa philosophie de jeu.

De notre envoyé spécial à Londres.

Concentré, déterminé, le milieu de terrain du PSG Blaise Matuidi a semblé pressé d’en découdre, lundi 7 avril, à la veille du quart de finale retour du club de la capitale, face à Chelsea. Vainqueurs 3 buts à 1 la semaine dernière au Parc des Princes, les Parisiens sont en pôle position pour se hisser dans le dernier carré de la Ligue des champions.

"Ce serait quelque chose d’exceptionnel. Tout le peuple français attend une qualification du PSG, nous les premiers", a déclaré Matuidi devant la presse. "Cela fait longtemps que le PSG attend ça [depuis la saison 1994-1995, ndlr]. Il va falloir jouer à fond, tout faire, pour aller dans ce dernier carré tout en gardant notre philosophie de jeu."

Avec trois chances sur quatre de jouer les demi-finales, les hommes de Laurent Blanc ont la faveur des pronostics. Pas de quoi troubler toutefois l’entraîneur parisien. "On n’a pas les statistiques en tête. On a l’état d’esprit et l’envie de se qualifier face à une grande équipe."

"Chelsea a d’énormes qualités", explique Blaise Matuidi. "Elle ne perd pas souvent à Stamford Bridge. On s’attend à une équipe qui va nous presser d’entrée. Il va donc falloir rester concentré sur notre jeu car on a les qualités pour nous aussi les mettre en difficulté."

Le club de la capitale devra tout de même se passer de son fer de lance, le Suédois Zlatan Ibrahimovic, blessé aux ischio-jambiers et absent pour une durée indéterminée. "Zlatan, c’est le meilleur buteur et passeur du club", confie Matuidi, sous le coup d’une suspension en cas de carton jaune mardi. "C’est un pion essentiel en moins, mais on a des joueurs de qualité qui sont là pour bien le remplacer. Je pense notamment à Edinson Cavani qui marque énormément de buts. On a su dans le passé jouer sans Zlatan et demain [mardi, ndlr], on fera tout ce qui est possible pour se qualifier et ainsi lui rendre un peu de ce qu’il a donné au club depuis des mois."

"On n’est pas venu ici pour souffrir ou pour subir"

Même s’il convient que "celui qui gagne a toujours raison quelque soit sa façon de jouer", Laurent Blanc n’entend pas modifier la philosophie de jeu de son équipe et jouer de façon défensive, eu égard à l’avantage de 3-1 acquis à l’aller.

"Être prêt à souffrir, c’est une vertu qu’il faut avoir au plus haut niveau", a expliqué l’entraîneur des champions de France. "Cela nous est arrivé rarement, mais que l’on soit clair, on n’est pas venu ici pour souffrir ou pour subir. On veut imposer notre jeu avec le ballon aussi bien à domicile qu’à l’extérieur, c’est le lot des grandes équipes."

Obligée de combler un retard de deux buts, l’équipe de José Mourinho devra prendre des risques, mardi, et forcément essayer d’étouffer le PSG en début de match. "On s’attend à ce que Chelsea emballe le match. Cela va être difficile, notamment les 20 premières minutes. Les choses peuvent aller très vite. À nous d’être très vigilants", a prévenu Laurent Blanc. "Mais dans tous nos matches de Ligue des champions cette saison, on a toujours marqué un but." Une statistique qui obligerait Chelsea à marquer trois buts, mardi, pour espérer se qualifier. De bon augure pour le PSG qui n’a perdu qu'une fois par deux buts d'écarts toutes compétitions confondues sur ses 110 derniers matches !

Première publication : 07/04/2014

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG peut rêver des demi-finales, même sans Zlatan

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : le PSG domine Chelsea en quarts de finale aller (3-1)

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Ligue des champions : jackpot d'un million d'euros pour les Parisiens en cas de victoire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)