Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 07/04/2014

Espagne : mobilisation pour un rappeur emprisonné

Au sommaire de cette édition : les internautes espagnols se mobilisent pour un rappeur emprisonné ; la Toile applaudit l’apparition d’émoticônes célébrant la diversité ; et un Français réalise un court-métrage en utilisant des punaises et des élastiques.

ESPAGNE : MOBILISATION POUR UN RAPPEUR EMPRISONNÉ

Deux ans de prison ferme… c’est la lourde peine dont vient d’écoper le rappeur communiste espagnol Pablo Hasél, condamné la semaine dernière par la plus haute juridiction du pays pour « apologie du terrorisme ». Un délit dont il se serait rendu coupable, selon les juges, dans ses nombreuses vidéos diffusées sur YouTube où il faisait notamment l’éloge de groupes séparatistes comme le mouvement GRAPO ou l’ETA. Une sentence qui n’a pas tardé à provoquer de vives réactions sur la Toile locale.

En effet, pour de très nombreux internautes espagnols, la condamnation de Pablo Hasél est tout simplement disproportionnée. Des utilisateurs des réseaux sociaux qui pour beaucoup font usage des mots clés #TodosSomosHasel, nous sommes tous Hasél en français, pour dénoncer cette décision de justice et afficher leur solidarité avec le rappeur incarcéré.

Une vague de soutien qui s’affiche également sur la Toile à travers des dessins et autres photomontages à l’effigie de Pablo Hasél. Des créations réalisées pour réclamer la libération immédiate de l’artiste dont le seul crime est d’avoir écrit des chansons estiment ses défenseurs…

Des partisans du rappeur qui appellent d’ailleurs l’ensemble de la population du pays à se joindre à leur combat pour que Pablo Hasél recouvre sa liberté en rappelant que si personne n’est obligé d’apprécier sa musique, il est indispensable de respecter son droit de s’exprimer comme bon lui semble. Des internautes qui affirment que rapper n’est pas illégal et qu’il est donc inadmissible de voir un homme être mis derrière les barreaux à cause des paroles de ses chansons.
 

DE NOUVEAUX ÉMOTICÔNES POUR PLUS DE DIVERSITÉ

Quatorze visages noirs et un cœur marqué du continent africain… Voici la série d’émoticônes lancée il y a quelques jours par l’entreprise mauricienne Oju. Des pictogrammes que les internautes peuvent désormais utiliser via certains smartphones pour accompagner leurs statuts Facebook, leurs tweets ou leurs publications Instagram et qui constituent une alternative aux traditionnels visages jaunes exprimant des émotions.

Une collection qui pourrait bien inspirer Apple, qui travaille actuellement à l’élaboration de nouveaux « smileys ». C’est du moins ce qu’a déclaré au site de la chaîne MTV, Katie Cotton, vice-présidente de la firme américaine, en reconnaissant qu’il n’y avait à ce jour pas assez de diversité dans la gamme d’émoticônes disponibles sur les smartphones et tablettes de la marque.

Une déclaration qui sonne comme une victoire pour les quelque 4 200 signataires de cette pétition en ligne qui réclamaient depuis plusieurs mois l’introduction de visages représentant des minorités parmi les 800 « smileys » de la marque à la pomme. Un combat qui a fait beaucoup de bruit sur Twitter via le hashtag #EmojiEthnicityUpdate, apparu pour la première fois dans un tweet signé par la chanteuse américaine Miley Cyrus en décembre 2012. 

Et dans le sillage de ce mouvement, d’autres revendications ont également vu le jour sur la Toile. Certains internautes réclament en effet désormais la création d’icônes symbolisant un couple inter-racial, une mosquée ou encore un personnage aux cheveux roux…
 

UN JEU POUR COMPRENDRE ALZHEIMER

Pour permettre aux internautes de se faire une idée de ce que vit au quotidien une personne souffrant d’Alzheimer, le site newsground.com a mis en ligne un jeu baptisé « Alz ». Une initiative qui propose de suivre un personnage atteint par la maladie à travers une promenade dans la rue, un trajet en bus ou une conversation avec un proche. Des événements au cours desquels les joueurs pourront ainsi découvrir les pensées confuses du héros et voir ses souvenirs s’effacer. Une expérience qui vise à offrir une meilleure compréhension de cette maladie qui touche des millions de personnes dans le monde.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

À l’occasion du premier anniversaire de la création de son compte Twitter, la police écossaise a publié en ligne un florilège des appels insolites reçus par ses agents cette année. Parmi les demandes les plus étonnantes : celle d’une maman dont le fils avait été arrêté en possession de cannabis qui a appelé les forces de l’ordre pour leur demander de lui rendre la drogue ou encore celle d’un apprenti cuisinier qui souhaitait savoir quel était le temps de cuisson de la dinde. Des appels qui ralentissent le traitement des vraies urgences rappelle la police qui invite donc les Ecossais à faire preuve de plus de discernement.

20 000 CARTES ANCIENNES EN LIBRE ACCÈS

Après 15 ans passés à scanner des cartes anciennes, la bibliothèque publique de New York a décidé de rendre ces documents accessibles au plus grand nombre en les publiant sur un site Internet. Une plateforme sur laquelle on trouve pas moins de 20 000 cartes datant du 16e au 20e siècle disponibles en haute résolution et téléchargeables gratuitement. Une collection particulièrement riche qui permet par exemple d’observer les contours du monde en 1631.
 

VIDÉO DU JOUR

Un court-métrage réalisé en utilisant pour seuls outils des punaises et des élastiques… c’est la prouesse accomplie par le Français Guillaume Blanchet dans ce film d’animation baptisé « a girl named Elastika ». Un clip en stop motion à découvrir dans son intégralité sur Vimeo.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus

18/07/2014 Réseaux sociaux

Un groupe d'extrême droite britannique envahit une mosquée

Au sommaire de cette édition : un groupe d’extrême droite britannique envahit une mosquée de Londres ; les internautes américains se mobilisent pour un papa en deuil ; et une rue...

En savoir plus