Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Vol MH370 : de nouveaux signaux détectés par un navire australien

© AFP | Navire de la marine australienne.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/04/2014

Deux patrouilleurs internationaux ont détecté des signaux de boîte noire dans le sud de l’Océan indien. Un éventuel lien entre l’avion de la Malaysia Airlines qui s’est abîmé dans la région et ces nouvelles pistes reste cependant à déterminer.

De nouveaux signaux acoustiques "compatibles" avec les ultrasons censés être émis par les boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines ont été détectés ces dernières heures dans le sud de l’Océan indien, ont annoncé les autorités australiennes lundi 7 avril.

La sonde tractée déployée par le navire de la Marine australienne Ocean Shield "a détecté des signaux compatibles avec ceux émis par les boîtes noires des avions", a expliqué Angus Houston, patron du centre de coordination des recherches basé à Perth (ouest de l'Australie).

Deux signaux ont été captés, dont l'un pendant deux heures et 20 minutes, l'autre pendant 13 minutes, selon l'ancien chef des armées australiennes. Ces résultats, "la piste la plus prometteuse jusqu'ici", ont "encouragé" les enquêteurs dans l'idée qu'ils sont désormais "très près de l'endroit où (ils) doivent être".

Aucun lien confirmé avec le 777 de Malaysia

Il a néanmoins renouvelé ses appels à la prudence en soulignant qu'ils ne disposaient pas de la confirmation qu'il s'agissait bien des boîtes noires du Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu le 8 mars avec 239 personnes à bord.

"Nous n'avons pas encore trouvé l'avion", a-t-il insisté. "Plusieurs jours pourraient être nécessaires pour confirmer que ces détections proviennent du [vol] MH370. En mer, à de grandes profondeurs, rien ne se passe rapidement", a-t-il expliqué.

Lundi, le dispositif de recherches déployé restait très important, avec neuf avions militaires, trois appareils civils et 14 navires en patrouille dans l'océan Indien. Cette "unité" poursuit les recherches du Boeing sur un périmètre de 234 000 km2, situé à environ 2 000 km des côtes occidentales de l’Australie.

Avec AFP

Première publication : 07/04/2014

  • MALAYSIA AIRLINES

    Vol MH370 : un patrouilleur chinois détecte un signal dans l’océan Indien

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : l'Australie lance des recherches sous-marines

    En savoir plus

  • ACCIDENT AÉRIEN

    Malaysia Airlines : confusion autour des dernières paroles du pilote

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)