Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Crise grecque : l'Europe dans la tourmente

En savoir plus

POLITIQUE

Terrorisme : quelles réponses face à la menace ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sur les traces du financement de l'organisation État islamique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Référendum en Grèce : "Chaos, pauvreté, drachme"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : le FMI préconise un nouveau plan d'aide

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Boko Haram au Nigeria : 150 morts dans deux nouvelles attaques

En savoir plus

DÉBAT

Bénin, Angola, Cameroun... François Hollande en tournée africaine

En savoir plus

DÉBAT

Attentats dans le Sinaï : l'Égypte en guerre contre l'organisation État islamique

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise au Burundi : regain de violences à Bujumbura

En savoir plus

FRANCE

Discours, débats, réactions… Revivez le grand oral de Manuel Valls

© Capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2014

Le nouveau gouvernement dirigé par Manuel Valls a obtenu la confiance de l'Assemblée nationale avec 306 voix pour et 239 contre. Retour sur cette journée cruciale pour le nouveau locataire de Matignon.

> Manuel Valls, qui avait demandé aux députés "le cœur battant pour la France" de lui accorder leur confiance, l'a gagnée avec 306 voix contre 239, et 26 abstentions, dont 11 socialistes, selon les résultats annoncés en début de soirée, mardi 8 avril.

> Dans son discours, le nouveau locataire de Matignon a assuré vouloir "travailler avec la majorité parlementaire sur la base d'un contrat qui nous engage mutuellement" comme une partie du Parti socialiste l'avait réclamé ces derniers jours.

> Le Premier ministre a également annoncé un "big bang territorial", en préconisant de "réduire de moitié le nombre de régions dans l'Hexagone", avec une nouvelle carte des régions le 1er janvier 2017. Il propose aussi la suppression des Conseils départementaux en 2021.

> Du point de vue économique, Manuel Valls est revenu sur le fameux pacte de responsabilité et a plaidé pour des allègements de cotisations sur les bas salaires. Pour lui, baisser le coût du travail est "un des leviers de la compétitivité". Il a ainsi annoncé qu'à partir de 2015, les cotisations patronales à l'Urssaf seraient "entièrement supprimées" sur le Smic.

> Le discours s’est achevé sur une envolée lyrique de Manuel Valls en forme de déclaration d'amour patriotique à la France. "Être Premier ministre du gouvernement de la France est un honneur pour moi, un citoyen né à l'étranger. C'est pour ça que j'aime ce pays. C'est cela la France, ce sont ces valeurs qui doivent nous rassembler", a déclaré avec enthousiasme le ministre né à Barcelone, sous les applaudissements des députés.

> Revivez cette journée minute par minute en consultant notre liveblog ci-dessous :

 

 Pour consulter le liveblog sur mobiles et tablettes, cliquez ici.

Première publication : 08/04/2014

  • FRANCE

    Grand oral et question de confiance pour Valls à l'Assemblée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le gouvernement Valls a tenu son premier Conseil des ministres

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Le Commerce extérieur attribué à Fabius aux dépens de Montebourg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)