Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez.... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

Afrique

Retrait des soldats tchadiens : "Les musulmans de Centrafrique sont inquiets"

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2014

Interrogé par FRANCE 24, le chef de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), Jean-Marie Michel Mokoko, revient sur le retrait du contingent tchadien, qui prend l'Union africaine de court et inquiète les musulmans.

Interrogé par FRANCE 24, Jean-Marie Michel Mokoko, le chef de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique, est revenu sur le retrait du contingent tchadien des forces de l’Union africaine, le plus important de tous. Un départ qui risque d’influer sur la situation.

"Les populations musulmanes sont inquiètes et voyaient un peu dans le contingent tchadien leurs protecteurs. Leur départ, notamment dans la région de Bossangoa, va être difficile pour les populations et nous nous attendons à ce qu’il y ait des départs", explique le chef de la Misca.

Le Tchad, régulièrement accusé de prendre parti en faveur des rebelles de la Séléka, composés essentiellement de musulmans, avait annoncé début avril le retrait de ses troupes, dénonçant "une campagne gratuite et malveillante" contre ses troupes. Le retrait des 850 soldats tchadiens présents en Centrafrique représente une perte non négligeable pour la Misca, qui compte aujourd'hui 6 000 soldats, épaulés des 2 000 militaires français de la force Sangaris.

L'Union africaine prise de court

S’exprimant à l’issue d’une rencontre avec le ministre de la Défense tchadien, Jean-Marie Michel Mokoko regrette une décision qui prend l’Union africaine de court. "On avait souhaité que cela se fasse dans des délais qui nous auraient arrangés", explique Jean-Marie Michel Mokoko. "Mais apparemment, la décision est irrévocable et immédiate. Dès qu’ils seront en mesure de quitter le territoire centrafricain, ils le feront", affirme-t-il, inquiet.

Car pour l’Union africaine, le retrait soudain des soldats tchadiens n’est pas sans conséquences. "On a quand même un bataillon qui fait défaut désormais. Or, je n’ai pas le temps de générer en très peu de temps, autant de monde qui puisse se substituer aux Tchadiens", déplore-t-il.

Première publication : 08/04/2014

  • REPORTAGE

    Les chrétiens de Bangui soulagés par le départ des soldats tchadiens

    En savoir plus

  • RÉPUBLIQUE DE CENTRAFRIQUE

    Le Tchad annonce son retrait de la force africaine en Centrafrique

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Centrafrique : au moins 24 personnes tuées par des soldats tchadiens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)