Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

L'armée ukrainienne déploie ses blindés près de la frontière russe

© FRANCE 24

Vidéo par Sébastien GOBERT , Gulliver CRAGG

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/04/2014

Alors que l'Ukraine est confrontée à une menace de sécession de l'est russophone, où les pro-russes ont réclamé leur rattachement à la Russie, Kiev a envoyé des troupes à la frontière. Reportage.

La tension est remontée d’un cran entre Kiev et Moscou, depuis que des manifestants pro-russes se sont emparés de bâtiments officiels, dimanche, dans plusieurs villes de l'est ukrainien. Ils ont également réclamé leur rattachement à la Russie.

Alors que, selon l'OTAN, des milliers de soldats russes restent stationnés le long de la frontière, le gouvernement ukrainien, lui, dit craindre une invasion de l’est du pays. En réaction, des troupes ukrainiennes ont été déployées dans ces régions frontalières.

Les correspondants de FRANCE 24, Gulliver Cragg et Sebastien Gobert, ont rencontré des soldats ukrainiens qui ont posté leurs blindés près de la frontière russe. Le commandant leur a demandé de ne pas révéler leur emplacement exact.

Cependant, ce déploiement militaire ne semble guère impressionner les habitants de la région, près de Karkhiv. "La Russie a l'armée la plus puissante du monde, à part l'OTAN - en fait je pense qu'elle est même plus forte que l'OTAN. Que peut faire l'Ukraine en comparaison ? Notre armée n'a ni l'équipement, ni les technologies...", confie Anatoly, propriétaire d'une datcha près du lieu où est stationnée la compagnie.

Pour ces les habitants, c’est sûr, il n'y aura pas d'invasion russe."En Crimée, les Russes ont protégé les gens contre les fascistes. C'est pour ça qu'ils ont envoyé l'armée. Ce n'est pas comme si Poutine avait décidé de s'en emparer. Ils lui ont demandé ! Ici, c'est différent, tout est calme et paisible", assure Lyubov, une villageoise.

En face, à peine trois kilomètres plus loin, c'est la Russie. À certains endroits, la ligne de démarcation n'est qu'un simple fil de fer et chaque villageois ukrainien a de la famille de l'autre côté de la frontière.

"Vous me demandez d'imaginer qu'il va y avoir une guerre, et que je dois tirer... Mon frère ou quelqu'un d'autre déboulerait de là-bas, et je lui tirerai dessus ? Jamais", promet Aleksandr, fermier.

 

Première publication : 08/04/2014

COMMENTAIRE(S)