Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 09/04/2014

Législatives en Inde : le nationaliste Modi, un favori au bilan contrasté

© AFP

Les élections législatives indiennes pourraient porter au pouvoir Narendra Modi, dirigeant controversé du parti nationaliste hindou. Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 se sont rendus dans son fief, l’État du Gujarat. Reportage.

Les élections législatives indiennes, plus grand scrutin jamais organisé dans le monde, ont débuté cette semaine. Sachant que près de 815 millions d’électeurs sont appelés à glisser leur bulletin dans l’urne, l’annonce officielle des résultats n’aura lieu que le 28 mai.
 
Et d’après les sondeurs locaux, le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP) est le grand favori des élections. En cas de victoire, son chef Narendra Modi, qui a axé sa campagne sur sa capacité à gouverner l'Inde et sur la relance de l'économie, deviendra le prochain Premier ministre du pays.  
 
 
Chef de l'exécutif de l’État du Gujarat depuis 2001, son bilan économique est loué par les observateurs. En continuelle transformation, la région est en effet devenue l'un des principaux moteurs de la croissance indienne et constitue le meilleur argument de campagne de Narendra Modi.
 
Légende vivante aux yeux de ses partisans
 
Dans son fief, sa popularité est telle que nul n'en doute : l'enfant du pays sera bientôt Premier ministre de l'Inde. "On en est sûr à 100 % ! C'est le meilleur, il saura diriger ce pays comme personne, comme aucun des autres candidats", explique un partisan de "Modi" à FRANCE 24.
 
La longue ascension de Narendra Modi a commencé il y a 63 ans à Vadnagar, une petite ville rurale au nord du Gujarat, où l'homme politique est désormais une légende vivante. "Après l'école, il venait travailler dans la petite boutique de thé de son père, raconte M. Mehta, un représentant local du BJP. Modi sait ce qu'est une vie de privations, il comprend la pauvreté. Ce qu'il veut, c'est que personne ne s'endorme l'estomac vide. Regardez le parti au pouvoir ! Qui le dirige ? Le prince Rahul Gandhi [parti du Congrès, au pouvoir, NDLR], lui ne peut pas comprendre ce que signifie la pauvreté".
 
Jeune homme, "Modi" s'est enrôlé dans les RSS, l'organisation extrémiste des jeunes nationalistes hindous. Un groupe paramilitaire, dont est issu son parti politique, régulièrement accusé de violences contre la minorité musulmane comme à Ahmedabad, la grande ville du Gujarat.
 
Une personalité qui divise
 
En 2002, des émeutes intercommunautaires avaient couté la vie à près de 2 000 personnes, essentiellement des musulmans. À l’époque, "Modi" est le chef du gouvernement régional. La communauté internationale avait dénoncé sa passivité, mais il n'a pas été mis en cause par la justice. Depuis, les Indiens sont divisés sur sa personnalité.
 
À Ahmedabad, personne n'a oublié le massacre : Shaqueela a perdu huit membres de sa famille, tués sous ses yeux. "Cet endroit me rappelle toute la famille que j'ai perdue. C'est ici que nos enfants, des innocents, ont été brûlés vifs, confie-t-elle à FRANCE 24. Mes frères, ma mère ont tous été tués ici. C'est là aussi qu'ils ont jeté un bébé de deux mois dans les flammes". 
 
La tante de Shaqeela estime de son côté qu’un gouvernement digne de ce nom n'est pas censé faire la différence entre les hindous et les musulmans. "Modi a fait du bon boulot au Gujarat ? Qu'est ce qu'il a fait ? Une superbe ville, des ponts, des routes, des voitures, dit-elle Ça, c'est ce que tout le monde voit. Et nous ? Quelles sont les réelles actions qu'il a prises ? Les émeutes de 2002 ? Chaque homme, chaque femme, chaque enfant n'oubliera jamais ce qu'il s'est passé".
 
Shaqueela et toutes les femmes musulmanes du quartier n'ont jamais reçu de compensation. Aujourd'hui, elles ont le sentiment d'être les oubliées du Gujarat. Au delà de l'apparente réussite économique, les indicateurs de développement humain sur l'éducation ou la santé placent le Gujarat dans le bas de la liste des États Indiens. Pour les musulmans et les autres laissés pour compte, la question se pose : Narendra Modi parviendra-t-il à être le Premier ministre de tous les Indiens ?

 

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/08/2014 Énergie

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

Dans les Canaries, l'île volcanique d'El Hierro a décidé de prendre le problème de la dépendance énergétique à bras le corps en construisant une centrale électrique...

En savoir plus

19/08/2014 Armée

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

Lors de l'intervention militaire lancée sur Gaza en juillet dernier, les médias israéliens ont beaucoup parlé du colonel Ghassan Aliane, un militaire emblématique. Cet...

En savoir plus

18/08/2014 Pape François

En Corée du Sud, le nombre de catholiques a triplé en trente ans

Pour son premier déplacement en Asie, le pape François a choisi la Corée du Sud, un pays où le nombre de fidèles catholiques a été multiplié par trois en 30 ans. Une augmentation...

En savoir plus

15/08/2014 Religion

Thaïlande : ces Occidentaux qui se font moines bouddhistes

On dénombre déjà plusieurs centaines de moines occidentaux en Thaïlande et ce chiffre ne cesse d'augmenter. Des Américains ou des Français qui tentent ce voyage pour de multiples...

En savoir plus

14/08/2014 Épidémie

Urgence Ebola au Liberia

Le Liberia est l'un des pays le plus gravement touché par l'épidémie Ebola. L'état d'urgence sanitaire est déclaré. Plusieurs régions du pays ont été mises en quarantaine. Notre...

En savoir plus