Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement met-il la pression sur les médias français ?

En savoir plus

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 09/04/2014

"Rupture ?"

© France 24

Presse française, Mercredi 9 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de politique générale de Manuel Valls, hier, à l’Assemblée nationale.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse française revient bien sûr largement ce matin sur le discours de politique générale de Manuel Valls, hier, à l’Assemblée.
 
Le Premier ministre a confirmé le pacte de responsabilité et annoncé une vaste réforme territoriale: Manuel Valls «promet l’efficacité», titre la Croix, qui estime que le premier ministre «a réussi son oral».
 
Pour 20 minutes, l’ancien ministre de l’Intérieur s’est montré «offensif», obtenant «sans trembler» la confiance des députés.
 
«Valls sans tabou», titrent les Echos, qui parlent d’un «discours assumé comme rarement en faveur des entreprises». Le journal relève toutefois une série de paradoxes: Manuel Valls «promet des réformes mais pour les autres surtout, ces collectivités locales qui doivent disparaître ou fusionner. Il se dit volontariste pour réduire la dette, mais demande un délai à Bruxelles et s’offre un passage contre l’euro fort».
 
Le discours semble plutôt séduire. «Ca change de ton!», s’exclame le Parisien, pour qui la détermination de Manuel Valls et l’ampleur des réformes «marquent un vrai tournant dans le quinquennat de François Hollande». «Mais si le capitaine Valls a su trouver les mots, il lui reste surtout maintenant à obtenir des résultats sur l’emploi, sur le pouvoir d’achat, sur la croissance».
 
«Valls efface deux années d’Ayrault», estime l’Opinion, qui voit dans le discours d’hier une volonté de «rupture».
 
Quant au journal Libération, il évoque un «parler vrai sélectif», et reproche à Valls «un discours à trous» qui aurait un «terrible non-dit», les 50 milliards d’économies à trouver. Le chef du gouvernement a «totalement passé la douloureuse sous silence». «Malgré ou à cause de ça, écrit Libé, le Premier ministre s’est vu accorder la confiance par 306 voix contre 239». 11 socialistes se sont abstenus.
 
«Gouvernement Valls: les députés ont voté, (mais) la défiance demeure», rappelle l’Humanité, qui évoque «la défiance généralisée que le peuple de gauche a exprimée en s’abstenant massivement aux élections municipales ».
 
La droite, elle, dit ne voir aucun changement à l’horizon. Pour le Figaro, Manuel Valls se serait borné à «décliner la feuille de route du chef de l’Etat, en s’attachant à concilier les attentes contradictoires des socialistes et de leurs alliés».
 
Ces critiques n’ont pas empêché 197 députés UMP de voter leur confiance. D’après le Parisien, le discours de Manuel Valls va plutôt dans le sens de ce que préconise la droite, mais celle-ci aurait quelque difficulté à l’admettre.
 
Voilà pour le discours, reste maintenant à s’attaquer à la réalité. A la Une du Monde, un chiffre pourrait dire à lui seul l’ampleur de la tâche qui reste attend Manuel Valls: en France, un jeune sur cinq se retrouve au chômage.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

28/06/2017 Revue de presse internationale

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 28 juin, le nouveau regain de tension entre Russes et Américains en Syrie, un jugement de la cour d'appel de Paris dans...

En savoir plus

28/06/2017 Revue de presse française

"Code du travail : menu minceur"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 28 juin, la présentation du projet de loi sur l'habilitation à réformer le Code du travail par ordonnances, l'élection de...

En savoir plus

27/06/2017 Revue de presse internationale

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 27 juin, la décision de la Cour suprême américaine de rétablir partiellement le décret anti-immigration de Donald Trump, la...

En savoir plus

27/06/2017 Revue de presse française

"Oubliés les brocards phallocrates !"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 27 juin, la rentrée des parlementaires, dont, fait inédit, 40 % sont des femmes, le premier couac au sein du gouvernement, le...

En savoir plus

26/06/2017 Revue de presse française

"Hollande, Macron, passage de témoin"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 26 juin, la suite des concertations sur la réforme du Code du travail, la rentrée des parlementaires et l'état comateux du PS.

En savoir plus