Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

EUROPE

Menacée par la Russie, Kiev se tourne vers Paris et Berlin pour le gaz

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2014

Alors que Moscou hésite à couper l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine, Kiev a annoncé, vendredi, vouloir conclure des accords d'achat d'urgence avec des compagnies gazières allemandes et françaises.

L'Ukraine a besoin d'acheter "d'urgence" du gaz à l'Europe et espère conclure des accords avec la compagnie allemande RWE et avec une compagnie française, a déclaré, vendredi 11 avril, son ministre de l'Énergie, Iouri Prodan.

"Nous allons procéder d'urgence à des achats de gaz, en inversant les flux, aux conditions offertes par les compagnies gazières européennes. Nous nous attendons à ce que cela se fasse avec l'allemand RWE et avec une compagnie gazière française",
a-t-il déclaré dans un discours au Parlement.

Pour la première fois cette semaine, le président russe Vladimir Poutine a laissé planer la possible mise en place d'un système de prépaiement pour ses livraisons de gaz. Autrement dit : couper le gaz à l'Ukraine, dont les caisses sont vides et qui accumule 2,2 milliards de dollars d'impayés, au risque de perturber les livraisons vers l'Union européenne comme lors des "guerres du gaz" de 2006 et 2009.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 11/04/2014

  • DIPLOMATIE

    L'ONU dénonce le rattachement de la Crimée à la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crimée : un officier ukrainien abattu dans une fusillade avec des forces russes

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Poutine appelle Obama pour évoquer une sortie de crise en Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)