Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

EUROPE

Menacée par la Russie, Kiev se tourne vers Paris et Berlin pour le gaz

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/04/2014

Alors que Moscou hésite à couper l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine, Kiev a annoncé, vendredi, vouloir conclure des accords d'achat d'urgence avec des compagnies gazières allemandes et françaises.

L'Ukraine a besoin d'acheter "d'urgence" du gaz à l'Europe et espère conclure des accords avec la compagnie allemande RWE et avec une compagnie française, a déclaré, vendredi 11 avril, son ministre de l'Énergie, Iouri Prodan.

"Nous allons procéder d'urgence à des achats de gaz, en inversant les flux, aux conditions offertes par les compagnies gazières européennes. Nous nous attendons à ce que cela se fasse avec l'allemand RWE et avec une compagnie gazière française",
a-t-il déclaré dans un discours au Parlement.

Pour la première fois cette semaine, le président russe Vladimir Poutine a laissé planer la possible mise en place d'un système de prépaiement pour ses livraisons de gaz. Autrement dit : couper le gaz à l'Ukraine, dont les caisses sont vides et qui accumule 2,2 milliards de dollars d'impayés, au risque de perturber les livraisons vers l'Union européenne comme lors des "guerres du gaz" de 2006 et 2009.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 11/04/2014

  • DIPLOMATIE

    L'ONU dénonce le rattachement de la Crimée à la Russie

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Crimée : un officier ukrainien abattu dans une fusillade avec des forces russes

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Poutine appelle Obama pour évoquer une sortie de crise en Ukraine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)