Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Visite de Donald Trump au Royaume-Uni : nouveau coup de théâtre

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Donald Trump : le Président qui divise l'Europe?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'amour à la française, mythe ou réalité ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani en danseuse de break, un nouveau défi relevé

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Portugal : l'eucalyptus met le feu aux poudres

En savoir plus

FOCUS

Syrie : à Idleb, se reconstruire grâce au sport

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron au Congrès à Versailles : l'État-providence est-il obsolète ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : une séparation en douceur est-elle encore possible ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts à Essaouira

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 11/04/2014

Mexique : l'aéronautique dans le viseur des entreprises françaises

© AFP

Pour les entrepreneurs français, le Mexique, 13e puissance économique mondiale, est une terre promise tant le potentiel y est immense, notamment dans les domaines de l'aéronautique et de l'énergie. Reportage de Laurence Cuvillier et Matthieu Comin.

En visite d’État pour deux jours au Mexique, le président François Hollande a plaidé devant son homologue mexicain pour "un doublement" des échanges commerciaux franco-mexicains. La France n'est actuellement que le 16e partenaire commercial de Mexico, mais les entrepreneurs français s'accordent à dire que le potentiel y est immense. Le pays d’Amérique centrale est la 13e puissance économique mondiale et Paris y voit une terre promise, notamment dans les domaines de l'aéronautique et de l'énergie.
 
À l’image de l’équipementier français Safran, qui, avec 5 000 salariés, est le plus gros employeur de l'aéronautique au Mexique. Les correspondants de FRANCE 24 se sont rendus à Querétaro, dans le centre du Mexique, au cœur d'une zone industrielle entièrement consacrée au secteur. Bombardier, Airbus Helicopters - anciennement Eurocopter -, sur plusieurs dizaines d'hectares, il n’est question que d'avions. "Au Mexique, on l'appelle le petit Toulouse mexicain", souligne Fernando Comenge, directeur de Safran-Querétaro.
 
Dans cette zone, Safran s'occupe de la maintenance des moteurs pour huit compagnies aériennes, tandis qu’ailleurs, le groupe produit des moteurs et du câblage. Au total, l'entreprise a investi près d'un milliard de dollars dans ce pays d'Amérique centrale depuis 10 ans.
 
"Au Mexique, on trouve des personnes très jeunes, très dynamiques et très innovantes, et on les trouve à la sortie de l'université", explique Fernando Comenge.
 
Une université qui se trouve littéralement à deux pas, puisque le campus aéronautique franco-mexicain forme des techniciens hautement qualifiés entre deux hangars d'équipementiers. Du sur-mesure pour les entreprises françaises qui ont participé à l'élaboration du cursus et à la formation des enseignants.
 
" Au Mexique, l'aéronautique, c'est quelque chose de tout nouveau, surtout la fabrication, précise Gabriel Gutierrez Moreno, enseignant à l'Universidad Aeronáutica en Querétaro (UNAQ). Ces étudiants sont très recherchés, surtout les ingénieurs et les techniciens supérieurs."
 
Un froid de cinq ans
 
Des étudiants qui profitent au mieux du transfert de compétences. Certains élèves apprennent le français et espèrent faire une partie de leurs études en France, grâce à un système d'équivalence de diplômes.
 
"Je [postule] à une bourse pour aller en France. Ce serait génial, parce que la France est un pays qui a beaucoup d'années dans l'aéronautique. Ce serait génial d'apporter quelque chose de là-bas ici, au Mexique", confie à FRANCE 24, Océane Huerta Tomas, une étudiante en aéronautique.
 
Une nouvelle livraison d'hélicoptères pour la marine mexicaine, la construction d'une usine de drones dans le nord du pays, malgré tout ce potentiel, les annonces de cette visite officielle sont modestes mais positives. Après un froid diplomatique de cinq années dû à l'affaire Florence Cassez, les deux pays semblent avoir la même volonté de parler affaires.

Par Laurence CUVILLIER , Matthieu COMIN

Les archives

13/07/2018 Moyen-Orient

Syrie : à Idleb, se reconstruire grâce au sport

C'est à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, qu'ont été évacués la grande majorité des combattants anti-Assad qui ont fini par poser les armes face aux forces syriennes...

En savoir plus

12/07/2018 Focus

L'affaire Copernic est-elle relancée ?

Trente-huit ans après l'attentat de la rue Copernic, l'affaire est loin d'être bouclée. Le 3 octobre 1980, une bombe explosait devant une synagogue à Paris, tuant 4 personnes et...

En savoir plus

11/07/2018 Natalia MENDOZA

Un couloir humanitaire entre l'Italie et l'Érythrée

Depuis le début de l'année, l'Italie et l’Érythrée ont mis en place un couloir humanitaire pour permettre à des réfugiés de quitter l’Afrique pour l’Europe, légalement et en...

En savoir plus

10/07/2018 Jacques CARDOZE

Le syndrome d'Asperger, un atout dans le monde du travail ?

Les personnes atteintes d'autisme peuvent-elles révolutionner le monde du travail ? Certaines entreprises ont compris l'avantage qu'elles pourraient tirer des compétences de ces...

En savoir plus

09/07/2018 Alban ALVAREZ

Inde : la justice concurrencée par les conseils de village

En Inde, le meurtre, il y a deux mois, d'une jeune fille violée puis brûlée vive par des membres de son village a contribué à remettre en question le système judiciaire. Dans le...

En savoir plus