Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Je ne crois pas que ça va me hanter"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Pour Essebsi, "Ennahda a organisé la campagne de Marzouki"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les anti-IVG accusaient la rescapée Simone Veil de promouvoir le "génocide""

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusif : Marzouki met en garde les Tunisiens contre la "tentation extrémiste"

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean-Christophe Moreau, co-auteur de "Islamophobie : la contre-enquête"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Charlotte Gainsbourg : "Je n'aurais pas pu être autre chose qu’actrice"

En savoir plus

BILLET RETOUR

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Hollande à Florange : un retour sous tension

En savoir plus

Amériques

Washington refuse d'accorder un visa à l'ambassadeur iranien à l'ONU

© AFP

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/04/2014

Hamid Abutalebi, le candidat proposé par l'Iran pour occuper le poste d'ambassadeur aux Nations unies, s'est vu refuser le visa américain. Il est accusé d'avoir participé en 1979 à la prise de l'ambassade des États-Unis à Téhéran.

 
Soupçonné d'être lié à la prise de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979, le candidat proposé par Téhéran pour siéger aux Nations unies n’obtiendra pas de visa américain, a annoncé vendredi 11 avril la Maison Blanche.

 
Hamid Abutalebi aurait figuré en 1979 parmi le groupe d’étudiants qui a occupé l’ambassade américaine dans la capitale iranienne. Il n’aurait toutefois pas participé à la capture et à la prise d’otages qui a suivi et duré plus d’un an.
 
Une nomination "pas viable"
 
L’ONU et l’Iran "ont été informés qu’aucun visa ne sera délivré à Hamid Abutalebi", a déclaré le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney. Cette décision empêche dans les faits le candidat iranien de prendre ses fonctions aux Nations unies. L’Iran a dénoncé "une décision regrettable".
 
Jeudi, la Chambre des représentants, après le Sénat, avait déjà voté pour interdire à Hamid Abutalebi l’entrée sur le territoire américain. "Nous avons été très clairs avec les Iraniens : cette nomination n’est pas viable", a également déclaré la porte-parole du département d’État, Jen Psaki.
 
Le président iranien Hassan Rohani a choisi Hamid Abutalebi, un diplomate chevronné présenté comme un modéré, pour devenir le nouvel ambassadeur de la République islamique à l’Organisation des Nations unies.

Avec AFP

Première publication : 11/04/2014

COMMENTAIRE(S)