Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

Amériques

Washington refuse d'accorder un visa à l'ambassadeur iranien à l'ONU

© AFP

Vidéo par Julien SAUVAGET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/04/2014

Hamid Abutalebi, le candidat proposé par l'Iran pour occuper le poste d'ambassadeur aux Nations unies, s'est vu refuser le visa américain. Il est accusé d'avoir participé en 1979 à la prise de l'ambassade des États-Unis à Téhéran.

 
Soupçonné d'être lié à la prise de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979, le candidat proposé par Téhéran pour siéger aux Nations unies n’obtiendra pas de visa américain, a annoncé vendredi 11 avril la Maison Blanche.

 
Hamid Abutalebi aurait figuré en 1979 parmi le groupe d’étudiants qui a occupé l’ambassade américaine dans la capitale iranienne. Il n’aurait toutefois pas participé à la capture et à la prise d’otages qui a suivi et duré plus d’un an.
 
Une nomination "pas viable"
 
L’ONU et l’Iran "ont été informés qu’aucun visa ne sera délivré à Hamid Abutalebi", a déclaré le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney. Cette décision empêche dans les faits le candidat iranien de prendre ses fonctions aux Nations unies. L’Iran a dénoncé "une décision regrettable".
 
Jeudi, la Chambre des représentants, après le Sénat, avait déjà voté pour interdire à Hamid Abutalebi l’entrée sur le territoire américain. "Nous avons été très clairs avec les Iraniens : cette nomination n’est pas viable", a également déclaré la porte-parole du département d’État, Jen Psaki.
 
Le président iranien Hassan Rohani a choisi Hamid Abutalebi, un diplomate chevronné présenté comme un modéré, pour devenir le nouvel ambassadeur de la République islamique à l’Organisation des Nations unies.

Avec AFP

Première publication : 11/04/2014

COMMENTAIRE(S)