Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inquiétante disparition de jeunes filles au Nigeria

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Loi asile et immigration : un dossier explosif ? (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : les étudiants contre les armes à feu

En savoir plus

Amériques

Washington refuse d'accorder un visa à l'ambassadeur iranien à l'ONU

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/04/2014

Hamid Abutalebi, le candidat proposé par l'Iran pour occuper le poste d'ambassadeur aux Nations unies, s'est vu refuser le visa américain. Il est accusé d'avoir participé en 1979 à la prise de l'ambassade des États-Unis à Téhéran.

 
Soupçonné d'être lié à la prise de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979, le candidat proposé par Téhéran pour siéger aux Nations unies n’obtiendra pas de visa américain, a annoncé vendredi 11 avril la Maison Blanche.

 
Hamid Abutalebi aurait figuré en 1979 parmi le groupe d’étudiants qui a occupé l’ambassade américaine dans la capitale iranienne. Il n’aurait toutefois pas participé à la capture et à la prise d’otages qui a suivi et duré plus d’un an.
 
Une nomination "pas viable"
 
L’ONU et l’Iran "ont été informés qu’aucun visa ne sera délivré à Hamid Abutalebi", a déclaré le porte-parole de la présidence américaine, Jay Carney. Cette décision empêche dans les faits le candidat iranien de prendre ses fonctions aux Nations unies. L’Iran a dénoncé "une décision regrettable".
 
Jeudi, la Chambre des représentants, après le Sénat, avait déjà voté pour interdire à Hamid Abutalebi l’entrée sur le territoire américain. "Nous avons été très clairs avec les Iraniens : cette nomination n’est pas viable", a également déclaré la porte-parole du département d’État, Jen Psaki.
 
Le président iranien Hassan Rohani a choisi Hamid Abutalebi, un diplomate chevronné présenté comme un modéré, pour devenir le nouvel ambassadeur de la République islamique à l’Organisation des Nations unies.

Avec AFP

Première publication : 11/04/2014

COMMENTAIRE(S)