Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste visant la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

asie

Abdullah en tête de la présidentielle afghane, selon des résultats partiels

© AFP

Vidéo par Marc PAUPE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/04/2014

L'ancien ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah a réuni 41,9% des suffrages lors du premier tour de l'élection présidentielle afghane, selon les premiers résultats annoncés dimanche par la Commission électorale indépendante (IEC).

Selon les premiers résultats, sur la base de 10% des bulletins de vote de 26 des 34 provinces du pays, l’ancien ministre Abdullah Abdullah est en tête avec 41,9% des suffrages de l'élection présidentielle afghane, a indiqué dimanche 13 avril la Commission électorale indépendante (IEC).

Tous deux figuraient parmi les favoris du scrutin avec Zalmai Rassoul, le candidat discrètement soutenu par le président sortant Hamid Karzai. "Sur 500 000 bulletins de votes de 26 provinces, le Dr Abdullah arrive en tête avec 41,9% des voix, Ashraf Ghani a 37,6% et arrive en deuxième position et Zalmai Rassoul, avec 9,8%, arrive à la troisième place", a déclaré Yousuf Nuristani, le chef de l’IEC.

Les trois candidats en tête ont tous fait état de cas de fraude lors de l’élection. À ce jour, la Commission électorale a enregistré 3 724 plaintes, bien plus que les 3 072 de 2009. Et ce chiffre pourrait encore monter à mesure que les plaintes signalées dans les provinces parviennent jusqu'à Kaboul. Pour l’emporter, un candidat doit réunir plus de 50% des bulletins valides. Si ce n’est pas le cas, un second tour devra être organisé.

Lors du premier tour du scrutin, le 5 avril, les Afghans ont voté en nombre et sans incident majeur, malgré les menaces d'attaques des Taliban. Au total, huit candidats  étaient en lice pour succéder à Hamid Karzaï, seul homme à avoir dirigé ce pays pauvre et enclavé de quelque 28 millions d'habitants depuis la chute des Taliban en 2001 et à qui la Constitution interdisait de briguer un troisième mandat.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 13/04/2014

  • PRÉSIDENTIELLE AFGHANE

    En images : les Afghans ont voté en nombre et dans le calme

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Présidentielle afghane : forte participation, aucun incident

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Nouvelle attaque de Taliban à Kaboul, à une semaine de la présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)