Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump - Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ministre rwandaise des Affaires étrangères : "Paris et Kigali ont pris un nouveau départ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L’invité du jour

Barthélémy Toguo : "Il n’y a pas assez de musées en Afrique"

En savoir plus

FOCUS

Vietnam : à l'école des futures stars du football

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

Sports

Le Néerlandais Niki Terpstra remporte Paris-Roubaix

© ERIC FEFERBERG / AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/04/2014

Le Néerlandais Niki Terpstra a remporté dimanche Paris-Roubaix, la "reine des classiques" cyclistes longue de 257 kilomètres. Le Suisse Fabian Cancellara, grand favori au départ, est arrivé troisième.

Le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma) a remporté en solitaire Paris-Roubaix, la "reine des classiques" cyclistes, longue de 257 kilomètres, dimanche. Terpstra, qui s'était classé troisième l'année passée, a signé la moyenne la plus rapide de l'époque moderne, à plus de 45 km/h.

Le Néerlandais, âgé de 29 ans, a enlevé sa plus grande victoire en mettant à profit la présence de deux de ses coéquipiers (Boonen, Stybar) dans le groupe de tête qui comprenait encore 11 coureurs à 8 kilomètres de l'arrivée.

Le Suisse Fabian Cancellara, grand favori au départ de Compiègne, a pris la troisième place devant le Belge Sep Vanmarcke et le Tchèque Zdenek Stybar. Le Belge Tom Boonen, qui pouvait devenir en cas de succès le seul détenteur du record des victoires, a animé cette 112e édition dans les 80 derniers kilomètres. Il a attaqué sur les pavés de Beuvry-la-Forêt, à plus de 60 kilomètres de l'arrivée, pour rejoindre l'avant de la course.

L'Anversois s'est démené, souvent en vain, pour inciter ses compagnons à creuser l'écart sur le peloton de Cancellara, qui n'a jamais été pointé à plus de 50 secondes. Le regroupement a fini par se faire à une vingtaine de kilomètres de l'arrivée, avant le dernier secteur pavé difficile (l'Arbre).

Le Slovaque Peter Sagan, parti en avant-garde, a vu alors revenir un quatuor (Vanmarcke, Cancellara, Degankolb, Stybar). Ce groupe a été rejoint ensuite, à moins de 9 kilomètres du vélodrome, par un autre groupe comprenant notamment le vainqueur du Tour de France 2012, le Britannique Bradley Wiggins (9e à l'arrivée).

A 6 kilomètres du vélodrome, Terpstra a porté l'attaque décisive et a enlevé son quatrième succès de la saison, après une étape et le classement final du Tour du Qatar ainsi que la semi-classique A travers la Flandre.

Avec AFP 
           
 

Première publication : 13/04/2014

  • CYCLISME

    Natnael Berhane, le grand espoir du cyclisme africain

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Utrecht accueillera le grand départ du Tour de France 2015

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour de France 2014 : le tracé donne la part belle au Nord et à l'Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)