Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ?

En savoir plus

FOCUS

Pologne : le gouvernement défie l'UE avec ses réformes de la justice

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand méchant zouk" rend hommage à Patrick Saint-Éloi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Les marchés prudents après la victoire d'Angela Merkel

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Enfermer la femme, c'est s'emprisonner soi-même"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 15/04/2014

"La nuit du chasseur"

© France 24

Presse française, Mardi 15 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’offensive des séparatistes appuyés par le Russie dans l’est de l’Ukraine, le rétrécissement de la marge de manœuvre du gouvernement français, les européennes, et le rôle de l’Eglise rwandaise dans le génocide.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la multiplication des offensives des séparatistes ukrainiens appuyés par la Russie, dans l’est du pays.
 
Indifférents aux mises en garde occidentales, ils tentent, plus que jamais, de déstabiliser le pouvoir à Kiev. «Le banco de Poutine» est en passe de réussir, prévient Libération, qui voit dans l’affaire ukrainienne «le symbole d’un fiasco: la riche Europe abandonnant à la Russie un peuple qui croyait à ses valeurs et voulait appartenir à l’Union. Comme une trahison de tout ce qu’(elle) est censée symboliser».
 
L’Europe semble plus occupée à traquer les déficits. D’après le Figaro, la France aurait finalement «renoncé à demander un délai» à Bruxelles pour revenir sous la barre des 3%. Paris se serait engagé à respecter la date prévue de 2015 affirme le Figaro, qui ironise sur le «départ plutôt cocasse» du «gouvernement de combat» formé il y a tout juste une semaine et déjà rattrapé par la «patrouille» européenne.
 
Une marge de manœuvre toujours aussi étroite, 50 milliards d’euros à économiser, une croissance atone et une majorité de moins en moins encline à accepter les réformes - voilà pour la toile de fond esquissée par les Echos, qui résume l’épineuse situation dans laquelle se retrouve le gouvernement en citant un de ses membres: «nous allons devoir faire passer un train de réformes par un chas d’aiguille».
 
Les européennes de mai s’annoncent mal pour la majorité, qui craint une nouvelle déroute électorale. Les socialistes «redoutent une seconde catastrophe» après la bérézina des municipales. Le Figaro rappelle que Jean-Christophe Cambadélis, qui doit être investi aujourd’hui à la tête du PS, n’a pas l’intention de changer la ligne fixée par son prédécesseur, Harlem Désir, «entre critique et appel à ne pas rejeter l’Europe».
 
Le PS dont les cadres cacheraient de moins en moins leur mécontentement vis-à-vis de François Hollande, d’après le Parisien - il est davantage question ces temps-ci de «malaise», et de «désamour» que d’union sacrée.
 
Difficultés également du côté de l’UMP, où la concurrence du FN divise. A en croire le Figaro, «la perspective d’un FN vainqueur aux européennes» serait en train de «rouvrir» l’éternel débat entre européistes et eurosceptiques. «A l’UMP, personne n’est d’accord sur l’Europe».
 
Pour terminer, je vous propose un détour par la Croix, qui revient sur la responsabilité de l’Eglise du Rwanda dans le génocide. On a beaucoup parlé, la semaine dernière, au moment de la commémoration des 20 ans des massacres, des accusations de Paul Kagamé à l’égard de la France. Une semaine après, le journal évoque lui la responsabilité d’une Eglise «qui n’a pas su empêcher des chrétiens d’assassiner d’autres chrétiens», si ce n’est pire. D’après la Croix, un prêtre rwandais installé en France depuis 1994, accusé par le Tribunal pénal international pour le Rwanda d’avoir participé au génocide, pourrait finalement être entendu par la justice française.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/09/2017 Revue de presse internationale

"Le crépuscule d'Angela Merkel"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 25 septembre, les réactions da la presse allemande et anglo-saxonne aux législatives outre-Rhin, le référendum sur...

En savoir plus

25/09/2017 Revue de presse française

"Le Sénat résiste à la vague Macron"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 25 septembre, le renouvellement partiel du Sénat, dont la droite sort gagnante, et la majorité présidentielle perdante, la...

En savoir plus

22/09/2017 FRANCE

Crise au FN : "L'impossible existence des numéros deux"

Au menu de la revue de presse française ce vendredi, l'avenir très incertain du Front National et de Marine Le Pen après le départ fracassant du numéro 2 du parti, Florian...

En savoir plus

22/09/2017 REVUE-DE-PRESSE

"Comment tout pourrait mal tourner pour Angela Merkel"

À la Une de la revue de presse internationale, les réactions aux derniers échanges d'amabilités entre le président américain et le leader nord-coréen. La presse américaine salue...

En savoir plus

21/09/2017 Revue de presse internationale

"Vertige catalan"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 21 septembre, les réactions de la presse nationale espagnole et catalane aux arrestations d’une douzaine de hauts...

En savoir plus