Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama: le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ci-gît la démocratie turque"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Anticonstitutionnellement"

En savoir plus

Amériques

L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2014

L'incendie monstre qui ravage depuis samedi soir plusieurs quartiers de Valparaiso, au Chili, pourrait mettre plusieurs jours à être totalement circonscrit. Les autorités dénombrent 15 morts et 10 000 personnes ont été évacuées.

Lundi 14 avril au soir, la lutte progressait contre l'incendie de forêt qui touche plusieurs quartiers de la ville portuaire chilienne de Valparaiso, dans le centre du pays. Treize hélicoptères, sept avions, 2 000 membres des forces de l'ordre - policiers et soldats -, ainsi que des centaines de pompiers continuent de combattre les flammes.

Un expert de l'Office national des forêts (Conaf), l'organisme officiel qui coordonne les opérations, a indiqué que le contrôle de l'incendie était "désormais plus proche". Fernando Maldonado a toutefois précisé qu'"une fois la progression des flammes freinée, l'extinction des foyers et des braises peut prendre un certain temps". "Si l'incendie est contrôlé aujourd'hui (lundi), il faudra peut-être encore plusieurs jours" avant qu'il ne soit complètement éteint, a-t-il ajouté.

"Le pire incendie de l'histoire de Valparaiso"

Simple feu de forêt et de broussailles parti samedi après-midi de la Polvora, à la périphérie de Valparaiso, l'incendie s'est rapidement propagé, en raison de la chaleur et du vent, gagnant les collines surplombant la baie. Les conditions météorologiques de ce début de semaine pourraient jouer en faveur des pompiers, qui bénéficieront de températures en baisse et d'une humidité en hausse.

"C'est une terrible tragédie, sans doute le pire incendie de l'histoire de Valparaiso", a déclaré la présidente chilienne Michelle Bachelet, arrivée sur les lieux dimanche après avoir déclenché samedi le plan catastrophe, permettant aux forces armées de participer aux opérations d'évacuation de la population.

Le dernier bilan s'élève désormais à 15 morts. Le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Penailillo a indiqué que l'incendie a détruit 850 hectares, 2 000 habitations et fait environ 8 000 sinistrés. Lundi matin, les flammes ont encore ravagé 250 habitations, a annoncé le ministre à la radio ADN.

Plusieurs quartiers de la cité portuaire ont été particulièrement touchés par l'incendie, qui a sévi surtout dans les zones les plus défavorisées de la ville, où les maisons sont le plus souvent en bois.

Le centre historique de la ville, classée en 2003 par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité, a pour le moment été épargné par les flammes. Mais une épaisse fumée a envahi le port pittoresque, où les petites maisons bigarrées, dont celle du poète Pablo Neruda, surplombent le Pacifique du haut de 44 collines.

Avec AFP

Première publication : 15/04/2014

  • CHILI

    En images : un gigantesque incendie ravage la ville de Valparaiso au Chili

    En savoir plus

  • CHILI

    Le nord du Chili encore frappé par un séisme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)