Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Amériques

Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2014

Un an après le double attentat de Boston, qui avait fait trois morts et 264 blessés à l'arrivée du marathon, des cérémonies d'hommage aux victimes sont organisées mardi, en présence notamment du vice-président américain Joe Biden.

Un an jour pour jour après les attentats qui avaient endeuillé son célèbre marathon, la ville américaine de Boston rend hommage à ses victimes, mardi 15 avril. "Cet hommage sera en l'honneur des personnes affectées par les événements de l'an dernier, y compris celles qui ont perdu la vie, les survivants et les équipes de secours", ont précisé les organisateurs.

À partir de midi (17 heures à Paris), le vice-président américain Joe Biden, le gouverneur du Massachusetts Deval Patrick et le maire de Boston Martin Walsh prendront part à la cérémonie d'hommage, avec plusieurs survivants et de nombreuses familles de victimes, au Hynes Convention Center. Un moment de silence sera également observé entre 14h30 et 15 heures (19h30 et 20 heures à Paris), sur la ligne d'arrivée du marathon.

Le dernier auteur vivant de l’attentat jugé en novembre

Les attentats de l'an dernier avaient transformé en cauchemar cette course extrêmement populaire, alors que des milliers de spectateurs étaient au centre-ville pour encourager les coureurs. Deux bombes artisanales, placées dans des cocottes-minute, avaient explosé quasi simultanément près de la ligne d'arrivée, un peu avant 15 heures, tuant trois spectateurs, dont un petit garçon de huit ans, et faisant 264 blessés, dont une douzaine furent ensuite amputés. Les bombes, cachées dans des sacs à dos à même le sol, avaient été déposées par deux frères musulmans d'origine tchétchène vivant à Boston, identifiés quelques jours plus tard.

L'aîné, Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, a été tué le 19 avril, après une course poursuite avec la police. Son frère Djokhar, aujourd'hui âgé de 20 ans, a été arrêté, grièvement blessé, quelques heures plus tard. Étudiant, il avait été naturalisé Américain en 2012, et semblait bien intégré. "Le gouvernement américain tue nos civils innocents. Je ne peux pas supporter de voir ce mal rester impuni. Nous, musulmans, sommes un seul corps, vous faites du mal à l'un de nous, vous nous faites du mal à tous", avait-il écrit sur l'une des parois du bateau où il a été retrouvé. Son procès devrait commencer le 3 novembre prochain. Il est inculpé notamment pour utilisation d'armes de destruction massive ayant entraîné la mort et attentat dans un espace public. La peine de mort sera requise.

Mesures de sécurité renforcées pour le marathon

Le marathon de Boston, le plus vieux du monde, se court chaque année durant la "journée des patriotes", jour férié aux États-Unis. Il aura lieu cette année le lundi 21 avril. Le nombre autorisé de participants a été augmenté à 36 000, contre 27 000 ces dernières années, et pour plus de facilité, le départ se fera en quatre vagues, contre trois précédemment.

Les mesures de sécurité ont par ailleurs été renforcées. Aucun sac ne sera autorisé ni pour les spectateurs, ni pour les coureurs, à l'exception pour ces derniers d'un sac transparent pour leurs affaires de rechange après la course, qui leur sera remis par les organisateurs. Les bouteilles en verre, ou celles de plus d'un litre, sont également interdites pour les participants, ainsi que les poussettes ou les vestes avec poches. Les spectateurs n'ont, eux, pas le droit d'apporter des armes et des couteaux. Les sacs ou valises sont également interdits, ainsi que les articles en verre, les liquides inflammables, les couvertures ou les glacières. De la même façon, les spectateurs ne pourront pas porter de vêtements "couvrant le visage".

Avec AFP

Première publication : 15/04/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat de Boston : deux complices de Tsarnaev inculpés d'obstruction

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un policier dévoile les photos choc de l’arrestation de Djokhar Tsarnaev

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Boston : "Tsarnaev a plaidé non coupable pour éviter la peine de mort"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)