Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-Orient

Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2014

Le ministre irakien de la Justice a annoncé mardi que les autorités avaient procédé à la fermeture de la prison d’Abou Ghraib, dans l’est de Bagdad, pour des raisons de sécurité.

Le ministre irakien de la Justice, Hassan al-Shimmari, a annoncé mardi 15 avril que 2 400 détenus avaient été transférés de la prison d’Abou Ghraib vers d’autres centres de détention dans des  zones plus sûres, dans le nord et le centre du pays. Il a expliqué que c’était une mesure préventive, la prison étant située dans une "zone de trouble".

Abou Ghraib est située près de la province irakienne d'Al-Anbar (ouest) à majorité sunnite, qui a été le théâtre d’affrontements entre l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) et les forces gouvernementales irakiennes.

En juillet dernier, des miliciens avaient attaqué Abou Ghraib et une prison voisine, libérant des centaines de détenus, dont de nombreux miliciens. Des dizaines de prisonniers et des personnels de sécurité avaient été tués dans l’attaque.

En 2004, alors que les Américains étaient présents, Abou Ghraib s’était trouvée au cœur d’un scandale après la révélation des mauvais traitements infligés aux détenus.

Avec AP

Première publication : 15/04/2014

  • SYRIE - IRAK

    L’État islamique en Irak et au Levant, ces djihadistes qui font de l’ombre à Al-Qaïda

    En savoir plus

  • IRAK

    Washington et Téhéran se trouvent un ennemi commun : l’EIIL

    En savoir plus

  • ANALYSE

    "L’Irak est dans l’impasse"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)