Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Nigeria : plus de cent lycéennes enlevées par un groupe islamiste

© AFP archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/12/2014

Plus de cent jeunes filles ont été enlevées, lundi soir, dans un établissement d’enseignement secondaire à Chibok, localité dans le nord-est du Nigeria, par des islamistes lourdement armés du groupe Boko Haram.

Des islamistes armés, membres du groupe nigérian Boko Haram, ont enlevé plus d’une centaine de lycéennes dans un établissement d’enseignement secondaire dans le nord-est du pays, selon une source sécuritaire citée mardi 15 avril par l’AFP. Le nombre de jeunes filles concernées oscillerait entre 100 et 200 selon ce responsable de la sécurité, qui a demandé à garder l’anonymat.

"De nombreuses jeunes filles ont été enlevées par des hommes armés, qui ont attaqué leur établissement", avait déclaré un peu plus tôt Emmanuel Sam, responsable de l'Éducation à Chibok, dans l'État de Borno, où cette attaque a eu lieu lundi soir.

Selon un habitant, les hommes armés sont arrivés "dans des camions et sur des motos et ils se sont dirigés vers l'école".

Écoles régulièrement prises pour cibles

Des habitants de Chibok ont déclaré sous couvert d'anonymat que les jeunes filles qui ont été enlevées devaient passer cette semaine un examen annuel donnant accès à un diplôme commun à plusieurs pays d'Afrique anglophone, le WAEC.

Des soldats avaient été déployés dans la ville afin d'assurer la sécurité des lycéens pendant la durée de l'examen, mais les hommes armés "ont maîtrisé les soldats et ils ont emmené les jeunes filles".

Au cours d'une précédente attaque cette année dans l'État de Borno, des assaillants de Boko Haram avaient encerclé une école de filles, faisant sortir toutes les lycéennes et leur ordonnant de regagner leur village immédiatement.

Le groupe islamiste Boko Haram - dont le nom signifie "l'éducation occidentale est un pêché" en langue haoussa - a souvent pris pour cible des écoles au cours de son insurrection, qui a fait plusieurs milliers de morts depuis 2009.

Avec AFP

Première publication : 15/04/2014

  • NIGERIA

    Attentat près d'Abuja : au moins 71 morts

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    François Hollande au Nigeria pour parler commerce et sécurité

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Au moins cent morts dans des violences au centre du Nigeria

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)