Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

FRANCE

Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/04/2014

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé, mardi à Paris, un plan d'action pour prévenir les risques de harcèlement et lutter contre les agressions sexuelles visant les femmes au sein de l'armée française.

Jean-Yves Le Drian a dévoilé, mardi 15 avril, un plan d’action pour lutter contre les violences sexuelles et accompagner les femmes victimes d’agressions et de harcèlements sexuels au sein de l’armée la plus féminisée d'Europe. "L'objectif pour les armées françaises, c'est la tolérance zéro. Elles doivent être exemplaires", a déclaré le ministre de la Défense.
 
Ce dernier s'exprimait devant un parterre de quelque 200 hauts responsables civils et militaires réunis à l'École militaire, à Paris, à l'occasion de la remise du rapport sur la prévention des risques de harcèlement sexuel et moral dans les armées. Et ce, après des cas dénoncés dans un livre-enquête "La Guerre invisible" des journalistes Leila Minano et Julia Pascual, paru fin février, qui  dépeint une armée française où les dérives sont légion. "Les agissements dont nous parlons ici, quel que soit leur nombre, sont absolument intolérables", a-t-il souligné.
 
Les mesures annoncées par le ministre visent en premier lieu à "aider les victimes dans leurs démarches" et à "aider le commandement dans son action". Une cellule baptisée Thémis "va être mise en place immédiatement, afin d'être à l'écoute, d'encourager, mais aussi d'initier les actions à entreprendre à la fois par les victimes, mais aussi par le commandement", a expliqué Jean-Yves Le Drian.
 
"Loi du silence"
 
La prévention sera également renforcée "pour mieux gérer le cadre de la mixité" dans les armées. Le ministre a également prôné "une plus grande transparence, avec une remontée des faits et une analyse statistique annuelle, publique".
 
Il a également indiqué que la chaîne des sanctions à l'encontre des auteurs de violences et de harcèlement, qui peuvent aller de l'inscription au dossier à la radiation, sera "clarifiée".
 
Interrogé sur une forme de "loi du silence", dénoncée par les auteurs de l'ouvrage, Jean-Yves Le Drian a estimé "qu'il n'y avait pas d'omerta" dans les armées. "Les commandements, lorsqu'ils étaient saisis de tels faits, accompagnaient la démarche en justice des victimes. Mais il y avait des insuffisances dans la manière d'agir, l'articulation entre sanctions disciplinaires et chaîne pénale, et dans l'information des droits des victimes", a-t-il concédé.
 
Enfin, le plan d'égalité homme-femme au sein de l'armée se poursuivra par ailleurs, afin de lever "les freins" qui pèsent sur le développement des carrières féminines, a souligné le ministre. En 2017, trois femmes officiers embarqueront ainsi pour la
première fois à bord d'un sous-marin nucléaire.
 
Pour rappel, la France n'est pas la seule grande puissance concernée par ce phénomène. Aux États-Unis, 5 400 cas d'agressions sexuelles ont été recensés au sein de l'armée américaine en 2013 contre 3 374 en 2012, selon les statistiques provisoires publiées par le Pentagone en février.
 
Avec Reuters et AFP

Première publication : 15/04/2014

  • ÉTATS-UNIS

    Fort Hood : un scénario à la "Full Metal Jacket" possible en France ?

    En savoir plus

  • DÉFENSE

    Un bug informatique prive de prime les militaires français en Centrafrique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)