Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat dans le Sinaï en Egypte : au moins 235 morts dans l'attaque

En savoir plus

TECH 24

Energy Observer, le premier catamaran propulsé à l'hydrogène

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ibrahim Maalouf : "Je me sens proche du côté nomade de Dalida"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : en Syrie, avec les combattants occidentaux qui ont rejoint les YPG

En savoir plus

FOCUS

Violences sexuelles : les femmes décidées à ne plus se taire

En savoir plus

MODE

Azzedine Alaïa, disparition d'un géant

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec Trump, la fin du rêve américain pour les musulmans ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Ianis Guerrero

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/04/2014

"Dans l'ombre de Bouteflika"

© France 24

Presse française, Mercredi 16 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’impopularité de François Hollande, la fronde du PS, Pierre Gattaz et le SMIC jeunes, et la présidentielle en Algérie.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, les sondages et l’impopularité de François Hollande.
 
D’après le Figaro, si la présidentielle de 2012 se rejouait aujourd’hui, le président ne serait pas au second tour.Il serait devancé dès le premier tour par Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy. L’occasion pour le journal de demander au chef de l’Etat de ne surtout pas écouter ceux qui, au PS, lui conseillent de renouer avec «l’esprit du Bourget», de faire le choix d’une politique plus à gauche pour tenter de renouer avec la popularité.
 
Mais que le Figaro se rassure: bifurquer à gauche, le gouvernement ne semble pas l’envisager. Pas question de demander à Bruxelles un assouplissement de la règle des 3 % de déficit, ce qui a pour effet de provoquer la fronde d’une partie des socialistes, qui espéraient voir le président desserrer l’étau budgétaire européen: «Le PS cocu», titre Libération.
 
Le président du Medef aimerait, lui faire baisser le SMIC, le salaire minimum, pour les jeunes et les chômeurs «éloignés de l’emploi». «Pierre Gattaz rallume la polémique», titrent les Echos, qui rappellent la nature hautement inflammable du sujet.
 
La proposition du patron du Medef suscite ce commentaire de l’Humanité: «Conforme à sa stratégie d’aller plus vite, plus haut et plus fort, Pierre Gattaz veut appliquer à l’économie française la célèbre devise olympique».
 
Fait assez rare pour être signalé, l’Humanité est rejoint par Laurence Parisot, qui accuse son successeur de s’inscrire dans une logique «esclavagiste», d’après le Monde.
 
Il est aussi question de l’élection présidentielle en Algérie, demain. Le président Bouteflika devrait être réélu pour un quatrième mandat, malgré ses problèmes de santé, rappellent les Echos, qui évoquent un scrutin «verrouillé» par les «hommes de l’ombre» qui tiennent le pays: les dirigeants du FLN, regroupés autour de son frère, «le mystérieux Saïd Bouteflika».
 
Saïd Bouteflika que les adversaires de Bouteflika ont surnommé «M.Commission», l’accusant d’être à la tête d’une «mafia politico-financière». Enquête dans le Figaro.
 
Décrit comme le principal adversaire d’Abdelaziz Bouteflika, l’ancien Premier ministre Ali Benflis parle déjà d’un scrutin entaché de fraude, dans un entretien accordé au Monde. Ali Benflis qui dit aussi qu’il est favorable à ce que l’Etat algérien reconnaisse «ses erreurs et ses fautes» pendant la décennie noire.
 
Cette page de l’histoire algérienne reste très douloureuse - la justice française pourrait décider d’y revenir. D’après le Parisien, deux frères actuellement réfugiés à Nîmes et soupçonnés d’avoir appartenu aux «escadrons de la mort», pourraient être renvoyés devant la cour d’assises du Gard, pour «actes de torture et de barbarie».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/11/2017 Revue de presse internationale

Au Zimbabwe, "la tâche peu enviable de Mnangagwa"

Au menu de la revue de presse internationale, ce vendredi 24 novembre, les défis qui attendent le nouveau président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa, mais aussi l'accord de...

En savoir plus

24/11/2017 Revue de presse française

"Dix viols par jour au travail : on fait quoi ?"

Au menu de cette revue de presse française, vendredi 24 novembre, l'urgence à agir à la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse internationale

"Poutine, maître du jeu en Syrie"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 23 novembre, la condamnation de Ratko Mladic, l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie à la prison à perpétuité, pour...

En savoir plus

23/11/2017 Revue de presse française

"Le manque de 'culture financière' des Français"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 23 novembre, l'avertissement de la Commission européenne à la France, qui se voit toujours reprocher le niveau de son déficit...

En savoir plus

22/11/2017 Revue de presse internationale

"Une actrice indienne menacée de mort, à cause d'un rôle au cinéma"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 novembre, la démission du président du Zimbabwe Robert Mugabe. Le retour au Liban du Premier ministre démissionnaire...

En savoir plus