Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SPORT

Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/04/2014

Le club de Mineiro a annoncé ne plus vouloir engager Nicolas Anelka en raison de son comportement "non professionnel". L’attaquant prétend, de son côté, dans une vidéo postée sur Facebook, qu’il n’a jamais voulu signer avec cette équipe.

Le footballeur français Nicolas Anelka ne relancera pas sa carrière au Brésil. Le club brésilien de l'Atletico Mineiro a annoncé, mardi 15 avril, avoir renoncé à recruter l'ancien international français.

"La grandeur de l'Atletico Mineiro est bien supérieure à celle d'Anelka", qui "a fait preuve d'un comportement non professionnel", a déclaré mardi soir à des médias brésiliens le directeur technique du club de Belo Horizonte, Eduardo Maluf. L'arrivée de Nicolas Anelka au club "galo", au sein duquel joue l'ancien joueur du Paris SG Ronaldinho, avait été pourtant annoncée par Alexandre Kalil, le président de l'Atletico Mineiro, sur Twitter, dans la nuit du 5 au 6 avril. "Anelka é do Galo" (Anelka appartient au Galo, surnom du club) avait annoncé M. Kalil sur le réseau social, via un tweet ensuite publié sur le site de l'équipe.

Les explications de Nicolas Anelka

"Cette offre, je ne l’ai jamais acceptée"

L’ancien international français a pour sa part démenti avoir eu des contacts avec ce club. Dans une vidéo postée sur son compte Facebook et datant de la semaine dernière, Nicolas Anelka assure qu’il n’a jamais eu l’intention de partir au Brésil. "Aujourd'hui, on est le mardi 8 avril, donc je me lève et je vous le montre, comme ça on ne pourra pas dire que je suis un mytho", déclare Anelka en montrant la date sur une chaîne de télévision, visible en arrière-plan.

"Je suis soi-disant attendu jeudi au Brésil, parce que j'aurais soi-disant, encore une fois, trouvé un accord avec un club brésilien. J'aurais soi-disant, aussi, déjà signé avec ce club... [...] C'est une histoire fantastique qui m'arrive... En tout cas, moi je ne suis pas au courant", poursuit-il. "J'ai reçu une offre de ce club, certes. Par l'intermédiaire d'un agent. Donc déjà je n'ai jamais parlé avec ce président, je n'ai jamais parlé avec une personne de ce club. L'offre je ne l'ai jamais acceptée. Donc je ne sais pas comment je peux avoir déjà signé ce fameux contrat ».

"Tout ça pour dire que ce n'est pas vrai, c'est faux [...] Je sais déjà où je veux aller, si jamais j'ai l'intention de continuer [le football, NDLR]. En tout cas ce n'est pas au Brésil", conclut l'ancien attaquant des Bleus.

Avec AFP

Première publication : 16/04/2014

  • FRANCE

    Affaire de la "quenelle" : pour Anelka, Valls est sous l'influence de sa femme

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Nicolas Anelka annonce la résiliation de son contrat avec WBA

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Nicolas Anelka, puni pour sa "quenelle", est suspendu pour cinq matchs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)