Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/04/2014

L'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit s'est exprimé pour la dernière fois, mercredi, devant le Parlement européen. À 69 ans, le coprésident du groupe des Verts a décidé de "réorienter sa vie".

Après quatre mandats de cinq ans, l’emblématique eurodéputé Daniel Cohn-Bendit a prononcé, mercredi 16 avril à Strasbourg, son dernier discours au sein du Parlement européen. À 69 ans, le coprésident du groupe des Verts a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de député européen, afin de "réorienter sa vie" et de "prendre enfin du temps".

Sa décision de quitter l'arène dont il fut une figure turbulente est aussi dictée par la raison. "Il y a l'âge, le physique, le fait que j'ai eu un cancer de la thyroïde. À 69 ans, j'ai atteint la limite physique, affirme-t-il. Être député européen c'est épuisant. Or je ne suis pas au Parlement européen pour attendre que le temps passe [...] Après 20 années, j'ai envie de faire autre chose, écrire un livre sur l'identité juive, prendre du temps", assure-t-il.

"Dany" mènera sa dernière campagne pour soutenir les Verts aux Européennes. "Mais le 31 mai, ciao ciao, je pars pour Rio, pour des reportages sur la Coupe du monde de football".

Lors de son discours, prononcé au cours d’un débat sur les leçons de la guerre de 14-18, l'ancien leader libertaire de Mai-68 a notamment plaidé pour une Europe fédérale, "où tous les citoyens auront une place, pourront vivre en paix et pourront vivre bien". "Il faut que les Français comprennent que le modèle centralisé de la République française est un modèle qui ne fonctionne plus dans le monde moderne", a-t-il lancé.

"Dans trente ans, a-t-il poursuivi, plus aucun État membre de l'UE ne fera partie du G8, même pas l'Allemagne. Le G8, ça sera la Russie, l'Inde, la Chine, le Mexique, le Brésil mais pas nous. À moins qu'il y ait une Europe fédérale", a-t-il ajouté.

Avec Reuters et AFP

 

Première publication : 16/04/2014

  • UKRAINE

    Ukraine : la leçon de pragmatisme de Daniel Cohn-Bendit

    En savoir plus

  • FRANCE

    Daniel Cohn-Bendit ne fait plus "politiquement" partie d'Europe Écologie-Les Verts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)