Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un manifestant palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Amériques

La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/04/2014

Une unité de police secrètement mise en place après le 11-Septembre et chargée d’espionner la communauté musulmane de New York a été dissoute mardi. Plusieurs associations dénonçaient une pratique anticonstitutionnelle.

Une unité secrète de la police de New York créée dans la foulée des attentats du 11-Septembre et chargée d’enquêter sur la communauté musulmane de la ville et de ses environs, a été fermée, mardi 15 avril, ont indiqué les forces de l’ordre new-yorkaises. Objet de vives critiques, cette brigade composée d'une douzaine de personnes avait pour mission de surveiller et de rendre compte de ce qu’il se passait dans les lieux de culte, les restaurants, les librairies et tous les magasins que fréquentaient les musulmans. "Leur objectif était d'identifier les endroits banals où un terroriste aurait pu se fondre dans la société", écrit le New York Times.

Le maire Bill de Blasio s'est réjoui de cette décision. "Notre administration a promis aux New-Yorkais une police qui assure la sécurité de la ville, mais qui soit aussi respectueuse et juste. Cette mesure représente un pas capital pour réduire les tensions entre la police et les communautés qu'elle sert, afin que nos policiers et nos citoyens puissent s'entraider dans la lutte contre les mauvaises personnes", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Nous ne sommes pas anti-police. Nous sommes contre leus dérives. Nous voulons une meilleure police" © AFP

Ses agents "ont été réassignés à d'autres tâches, au sein du Bureau du renseignement", a précisé la police, ajoutant dans un communiqué que cette unité était "largement inactive" depuis l'arrivée en janvier d'une nouvelle équipe municipale.

En juin dernier, plusieurs associations parmi lesquelles l'ACLU, association américaine de défense des droits civiques, avaient porté plainte contre l'ancien maire Michael Bloomberg et l'ex-chef de la police de New York Ray Kelly, affirmant que de telles pratiques violaient les droits civiques des musulmans et étaient anticonstitutionnelles.

Une surveillance qui n’a jamais abouti sur une enquête

"Quand la police transforme en suspects des gens respectueux de la loi, parce qu'ils fréquentent une mosquée et non une église ou une synagogue, cela viole les garanties d'égalité et de liberté religieuse de notre Constitution", avait alors déclaré Hina Shamsi, une responsable de l'ACLU.

Selon l'organisation, la police avait aussi payé des personnes pour s'infiltrer dans des mosquées, des associations d'étudiants, pour prendre des photos, relever les numéros de plaque d'immatriculation, et prendre des notes sur certaines personnes. Selon le New York Times toujours, les policiers ont également noté les endroits où les Albanais jouaient aux échecs l'après-midi, où les Égyptiens regardaient des matchs de football et où les Asiatiques jouaient au cricket.

Ces opérations de surveillance n'ont pas généré la moindre piste ou permis d'ouvrir la moindre enquête terroriste, selon l'association. À son arrivée début janvier, le nouveau chef de la police de New York Bill Bratton avait insisté sur sa volonté de rebâtir la confiance entre la police et les différentes communautés de la ville.

"La fermeture d'une unité de la police qui ciblait les musulmans de New York et documentait leurs institutions et activités quotidiennes est un premier pas bienvenu", a déclaré mardi soir Donna Liberman, directrice de la NYCLU, antenne new-yorkaise de l'ACLU. "Nous espérons que ses activités discriminatoires ne seront pas reprises par d'autres parties de la police de New York", a-t-elle ajouté.

Avec AFP

Première publication : 16/04/2014

COMMENTAIRE(S)