Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Asie - pacifique

Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

© AFP

Vidéo par Natalia GALLOIS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/04/2014

Les secours ont annoncé, vendredi, avoir repêché 28 corps après le naufrage du Sewol en Corée du Sud. Sur les 475 personnes à bord, 271 manquent toujours à l'appel. Le capitaine, absent lors du drame, a été arrêté.

L’espoir s’amenuise au fil des heures. Les secours ont peu de chance de retrouver des survivants dans le ferry qui a chaviré il y a deux jours avec 475 personnes à bord. La coque est désormais presque totalement submergée et 268 personnes sont toujours portées disparues, alors que 28 corps ont déjà été repêchés.

Les opérations de sauvetage sont toujours entravées par des courants violents et un manque de visibilité dans l’eau trouble. Vendredi 18 avril, deux plongeurs ont tout de même réussi à ouvrir une porte et à entrer dans la partie cargo du navire, mais sans parvenir à y distinguer quoi que ce soit. "Il n'y a quasiment aucune visibilité. Vous ne pouvez pas voir votre main devant votre figure", a raconté l'un des deux hommes, une fois revenu à terre, sur la petite île voisine de Jindo.

 
Les secours injectent de l’air dans la salle de restaurant où certains passagers pourraient avoir trouvé refuge. Alors que le ferry est désormais totalement immergé, les autorités envisagent d’utiliser un petit sous-marin sans équipage pour l’inspecter.
 
Le capitaine du Sewol arrêté

Sur terre, l'enquête suit son cours. Le capitaine du ferry a été arrêté après que la justice sud-coréenne a émis, vendredi, des mandats d'arrêt contre lui et deux membres de l'équipage. Les enquêteurs ont en effet découvert que le capitaine du Sewol, Lee Joon-seok, était absent lors du drame et que c’était un officier subalterne qui tenait la barre du ferry au moment où il a chaviré. "Il se pourrait même qu’il n’était pas sur le pont à ce moment-là", a déclaré vendredi un enquêteur.

Chonghaejin Marine, la compagnie maritime propriétaire du navire, a pris sa défense en parlant d’un "capitaine expérimenté qui a conduit des ferries entre Incheon et Jeju pendant 20 ans". Lee Joon-seok a présenté ses excuses, jeudi, aux victimes et à leurs proches, mais n'a fourni aucune explication sur les causes du naufrage. "J'ai honte", a-t-il dit.
 
Le proviseur adjoint du lycée retrouvé mort
 
Ces révélations devraient alimenter la colère des familles des victimes, qui ont publiquement mis en cause le capitaine en lui reprochant d’avoir été parmi les premiers à abandonner le navire. Selon des témoins, l’équipage a demandé aux passagers de rester dans leurs cabines quand le ferry a commencé à gîter dangereusement avant de se retourner environ deux heures plus tard, à 25 km au sud-ouest de Jindo, une île reliée au continent.
 
La plupart des passagers étaient des lycéens d’une école de la banlieue de Séoul qui se rendaient en voyage scolaire sur l’île de Jeju, à une centaine de kilomètres au sud de la péninsule coréenne. Vendredi, le corps de Kang Min-gyu, proviseur adjoint du lycée et rescapé du naufrage, a été retrouvé pendu à proximité du gymnase où se trouvent les familles des victimes. Un suicide selon l'agence d'information Yonhap. Mais la police n'a pas voulu confirmer.
 
 
Avec Reuters et AFP 

Première publication : 18/04/2014

  • CORÉE DU SUD

    En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • CORÉE DU SUD

    En images : près de 280 disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)