Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Guillaume de Tonquédec, acteur chouchou des français

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Loi Macron : la France, impossible à réformer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Dette grecque : que peut faire Alexis Tsipras ?

En savoir plus

#ActuElles

Le combat du Laos contre la mortalité maternelle

En savoir plus

Nos reporters retournent dans les pays qui ont marqué l’actualité. Comment vit-on dans les villes traumatisées par une guerre, une catastrophe naturelle ou un désastre industriel ?... Un dimanche sur deux, à 20h40.

BILLET RETOUR

BILLET RETOUR

Dernière modification : 21/04/2014

Prijedor : les survivants contre l’oubli

© FRANCE 24

Vingt ans après la fin de la guerre qui a déchiré l’ex-Yougoslavie, la Bosnie-Herzégovine déterre encore ses morts. À l'automne dernier, dans la campagne de Prijedor, au nord-ouest du pays, le plus grand charnier du conflit a été mis à jour. Près de 400 corps en ont été exhumés, et les fouilles sont loin d’être terminées. Nos reporters sont retournés sur les lieux.

Prijedor. Le nom a souvent été oublié, contrairement à celui de Srebrenica, ville martyre où près de 8 000 Bosniaques ont été massacrés par des milices serbes en juillet 1995, sous le regard impuissant des Casques bleus de l'ONU.

Mais une image de Prijedor est restée dans les mémoires occidentales : celle d’un homme jeune, grand et décharné, torse nu, les côtes apparentes et les yeux hagards, qui tendait la main entre des fils de fer barbelés. Prise en août 1992 à Prijedor, cette photo a fait le tour du monde et alerté la communauté internationale sur le drame qui se déroulait à huis clos dans cette région isolée de l’ex-Yougoslavie.

En quelques mois, entre avril et août 1992, les milices serbes, lancées dans une vaste opération d’épuration ethnique, avaient enfermé plus de 30 000 personnes, majoritairement bosniaques, dans les camps de détention d’Omarska, Keraterm et Trnopolje. La plupart ont été expulsées vers des régions bosniaques, mais plusieurs milliers sont mortes dans les camps. Plus de 3 000 sont toujours portées disparues.

Avant la guerre, les Serbes étaient minoritaires à Prijedor. Ils représentent aujourd’hui près de 90% de la population.

La découverte du charnier de Prijedor, à l'automne 2013, a ravivé le traumatisme d’une guerre que les autorités locales s’appliquent à passer sous silence. D'ailleurs les traces physiques du conflit ont été soigneusement effacées. Le camp de détention d’Omarska est redevenu une mine (exploitée par Arcelor Mittal), celui de Trnopolje abrite aujourd’hui une école, et Keraterm a été transformé en station de lavage pour voitures...

Aucun mémorial public ne rend hommage aux victimes bosniaques de la guerre. Mais une statue en forme d’aigle de Serbie (photo), érigée devant l’ancien camp de Trnopolje, célèbre les "soldats serbes qui ont contribué à l’édification de la nation"….

Dans une région où le nationalisme serbe s’affiche sans complexe, où les enfants et les jeunes adultes sont maintenus dans l’ignorance du conflit, où les pouvoirs publics cultivent le déni, comment les communautés serbes et bosniaques parviennent-elles à cohabiter ? Nous les avons rencontrées.

Par Séverine Bardon

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2015 Affaire AZF

France : près de quatorze ans après la catastrophe d’AZF, des questions en suspens

Le 21 septembre 2001, à 10h17, le hangar 221 de l'usine AZF de Toulouse est pulvérisé. Cinq cents tonnes d'engrais explosent. L'onde de choc balaie tout sur son passage et...

En savoir plus

26/09/2014 Cambodge

Billet Retour à Phnom Penh

De 1975 à 1979, tout un peuple a été contraint aux travaux forcés par ses dirigeants. Massacres, exécutions, persécutions… les Cambodgiens ont vécu le troisième génocide du XXe...

En savoir plus

21/11/2014 Liban

Liban : Beyrouth, entre souvenir et amnésie

Au Liban, le sujet de la guerre civile (1975-1990) reste encore tabou à Beyrouth, 25 ans après la fin du conflit. Nos reporters sont retournés dans la capitale libanaise, à la...

En savoir plus

07/11/2014 Inde

Inde : Bhopal, dans l'ombre de la catastrophe industrielle

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984, l'explosion d'une usine de produits chimiques à Bhopal, dans le nord de l'Inde, provoque la mort de milliers de personnes.

En savoir plus

24/10/2014 Norvège

Norvège : vivre après le massacre d’Utoya

Le 22 juillet 2011, la Norvège est sous le choc : un tireur fou vient d'abattre 69 personnes, et d'en blesser une centaine d'autres, sur la petite île norvégienne d’Utoya, qui...

En savoir plus