Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Offre surprise de Free sur le géant américain T-Mobile

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" : l'Argentine en défaut de paiement, et après ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

  • En direct : l'armée israélienne annonce la fin du cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

© AFP / Prakash Mathema

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/04/2014

Au moins 12 guides de haute montagne népalais ont péri, vendredi, dans une avalanche alors qu'ils entreprenaient l'ascension de l'Everest. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier de l'histoire du plus haut sommet du monde.

Il s’agit de l’accident le plus meurtrier de l'histoire de l'Everest. Au moins douze guides népalais ont trouvé la mort, vendredi 18 avril, au cours d’une avalanche sur les pentes du plus haut sommet du monde. Ces hommes faisaient partie d'un groupe de sherpas transportant des tentes, de la nourriture et des cordes. Ils avaient entrepris, sous le soleil, une expédition matinale afin d'organiser l'arrivée de clients lors de la haute saison.

"Nous avons retrouvé 12 corps dans la neige, nous ne savons pas combien d'autres sont encore prisonniers dessous", a déclaré un responsable du ministère du Tourisme, Dipendra Paudel, à l'AFP.

"La météo était exceptionnelle"

Quatre guides sont toujours portés disparus, selon des responsables du ministère tandis que sept personnes ont été sortis vivants de la neige et de la glace.

La détérioration des conditions météo a forcé les sauveteurs à suspendre les recherches jusqu'à samedi matin. "Nous ne voulons pas risquer un autre accident", a expliqué Dipendra Paudel.

L'avalanche s'est déclenchée à 6h45 locales (01H00 GMT) à environ 5 800 mètres d'altitude dans une zone surnommée "popcorn field" sur la traversée très dangereuse de la cascade de glace de Khumbu.

"Quand nos guides ont quitté le camp de base, il ne neigeait pas, la météo était exceptionnelle", a déclaré un responsable de l'agence, Bhim Paudel, à l'AFP.

300 personnes ont péri dans l’Everest

Cet accident met en lumière les risques pris par les sherpas qui transportent les tentes, apportent l'approvisionnement, réparent les échelles et fixent des cordes pour aider les alpinistes étrangers à atteindre le sommet de 8 848 mètres.

Plus de 300 personnes ont péri dans l'Everest depuis la première ascension réussie par Sir Edmund Hillary et Tenzing Norgay en 1953. Chaque été, des centaines d'alpinistes du monde entier partent à l'assaut des sommets de l'Himalaya quand les conditions météorologiques sont les plus favorables. Le Népal abrite huit des quatorze sommets de plus de 8 000 mètres d'altitude. Le gouvernement a délivré 734 permis pour escalader l'Everest cet été, dont 400 pour des guides.

Il s'agit de l'accident le plus meurtrier jamais enregistré dans l'histoire du plus haut sommet du monde, a déclaré de son côté à l'AFP Elizabeth Hawley, spécialiste des ascensions au Népal.

Le pire accident d'alpinisme jamais enregistré au Népal s'est produit en 1995 avec la mort de 42 personnes, dont 13 Japonais dans une avalanche ayant touché un camp près du mont Everest.

Avec AFP

Première publication : 18/04/2014

  • ALPINISME

    Une Saoudienne domine l’Everest et entre dans l'histoire

    En savoir plus

  • ALPINISME

    Le financier marocain qui voulait gravir l'Everest

    En savoir plus

  • NÉPAL

    Au moins neuf morts, dont quatre Français, dans une avalanche au Népal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)