Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

EUROPE

Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

© Capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2014

Cette semaine, la communauté juive de Donetsk est sous le choc après la distribution de tracts antisémites. Les insurgés pro-russes démentent être à l’origine de cette provocation et dénoncent une manipulation de Kiev. Reportage.

"Mardi, deuxième jour de la fête de Pessah, nous étions une vingtaine de personnes devant la synagogue quand trois hommes cagoulés sont arrivés, avec un drapeau russe et un drapeau de la 'République [autoproclamée] de Donetsk'", raconte Leonid, un habitant juif de la ville.

Ces hommes sont venus distribuer des tracts, où il est écrit que tous les juifs seront convoqués à l'administration municipale pour payer un impôt de 50 dollars et justifier de la possession de leur logement et de leur voiture, sous peine d'être expulsés de la région de Donetsk.

Ces prospectus portent la signature d'un certain Denis Pouchiline, l'un des chefs des insurgés pro-russes qui se sont emparés du siège de l'administration régionale à Donetsk. Vendredi 18 avril, il a nié être à l’origine de ces tracts et parle d'une tentative de déstabilisation : "Des tracts ont été distribués en notre nom, mais il s'agit d'une provocation, ma signature a été imitée".

"Ce qui s'est passé sent la provocation. Mais qui est derrière cette provocation ? La question reste ouverte", a commenté Pinkhas Vychedski, le rabbin du Donbass, cette région de l'est de l'Ukraine. Certains parlent d'un canular et pointent même la responsabilité de Kiev, qui manipulerait ainsi l’opinion pour déstabiliser les insurgés.

Avec AFP

Première publication : 19/04/2014

  • REPORTAGE

    Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)