Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Réforme du droit du travail : premier test pour Myriam El Khomri

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le Berry, patrie de George Sand

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au nouveau "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

#ActuElles

Féministes et sexy : ces icones pop qui bousculent les lignes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tomas van Houtryve, quand la photographie prend de la hauteur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Aylan, enfant martyr

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Star Wars" : les produits dérivés arrivent en force

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La photo oubliée par les médias français

En savoir plus

LE DÉBAT

La Chine, un colosse au pied d’argile ? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

© Capture d'écran FRANCE 24

Vidéo par Julia LYUBOVA , Luke BROWN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/04/2014

Les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine refusent de se soumettre à l'accord, conclu jeudi à Genève. FRANCE 24 a rencontré un commandant d'une unité locale d'autodéfense pour qui la division du pays ne fait aucun doute. Reportage.

Si l'accord conclu jeudi 17 avril à Genève présente une avancée importante sur le plan diplomatique, sur le terrain, en revanche, il peine à trouver un accueil favorable auprès des insurgés pro-russes.

>> À lire également sur FRANCE 24 : Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

Les envoyés spéciaux de FRANCE 24 Luke Brown et Julia Lyubova sont allés à la recontre d'un commandant d'une unité locale d'autodéfense, qui refuse de céder à la pression ukrainienne.

 

Première publication : 19/04/2014

  • UKRAINE

    Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • UKRAINE

    Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • UKRAINE

    À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)