Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Afrique

Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

© www.tsa-algerie.com

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/04/2014

La traditionnelle marche du 20 avril, célébrant le printemps berbère de 1980, a été marquée par des violences, dimanche, à Tizi Ouzou en Kabylie. Des affrontements ont eu lieu alors que la police avait décidé d'interdire la manifestation.

Depuis 1980, dans plusieurs villes de Kabylie, une région montagneuse à l'est d'Alger, des marches sont organisées le 20 avril pour commémorer le printemps berbère et le combat pour la reconnaissance de l’identité amazigh. À Tizi Ouzou, le rassemblement, dimanche, a été marqué cette fois par des heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre, comme le rapportent plusieurs médias algériens.

"La marche d’aujourd’hui a été réprimée par la police", a ainsi expliqué à FRANCE 24, Hamid Guemache, le directeur de la rédaction du site Tout sur l’Algérie (TSA). "Il y a eu des affrontements. La police a utilisé des gaz lacrymogènes. Il y a eu des blessés dans les deux camps", ajoute-t-il, tout en précisant que les tensions se sont calmées en fin de journée.

>> A lire sur FRANCE 24 : Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

Selon lui, ces heurts ont débuté alors que les forces de l’ordre tentaient d’empêcher la marche en début de journée. "Ce matin, il y a eu un déploiement policier très important, ce qui a été interprété par les manifestants comme une provocation et comme une volonté d’interdire la marche. D’habitude, les marches du 20 avril sont toujours autorisées. Pour le moment, on ne sait pas pourquoi une telle décision a été prise".

Dans la ville de Bouira, une dizaines d’étudiants ont aussi été arrêtés par la police, alors qu’ils scandaient des slogans contre le pouvoir algérien et en faveur de l’autonomie de la Kabylie. D’après le site arabophone alhadath-dz.com, ils ont ensuite été relâchés. À Bejaïa, une manifestation a également eu lieu, mais elle s’est déroulée sans incidents. Les participants ont notamment réclamé la reconnaissance de la langue berbère, avec là aussi des slogans hostiles au pouvoir. "Système dégage, pouvoir assassin. C’est une république et non une monarchie", scandaient les marcheurs, selon le site TSA.

Première publication : 20/04/2014

  • ALGÉRIE

    Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ALGÉRIENNE

    Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ALGÉRIENNE

    Le camp Bouteflika crie victoire, l'opposant Ali Benflis dénonce des fraudes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)